Aïn Beida : L’ancien cimetière de la ville en décrépitude

Elwatan; le Mercredi 17 Aout 2016
1


«L’autre jour en me rendant au cimetière, comme de coutume, pour me recueillir sur la tombe de mon défunt père, quels n’ ont pas été ma surprise et mon dépit en constatant que des énergumènes l’ont profanée. Des gens sans scrupules ont enlevé les dalles en marbre qui recouvraient la tombe». Il n’y a pas que cela, tout l’ancien cimetière est envahi par les mauvaises herbes, lesquelles en desséchant deviennent le repaire de scorpions et d’autres insectes non moins dangereux, puisque venimeux.

L’an passé, des jeunes se sont constitués en un comité bénévole pour désherber les tombes et les sentiers qui y mènent. Certes, le geste mérite d’être salué, mais en l’absence d’un entretien continu et assidu, les tombes sont envahies derechef par les mauvaises herbes. Ce qui mérite encore d’être signalé, c’est que la plupart des tombes de l’ancien cimetière sont recouvertes de terre . Les gens qui viennent se recueillir sur la tombe d’un des leurs, peuvent par mégarde marcher dessus lors de leur passage.

Présentement, les deux cimetières de la ville de Aïn Beida, l’ancien et le nouveau, sont saturés. Le couloir, aménagé en bas du  premier cité, finira vite par être occupé par de nouvelles tombes. Depuis quelque temps, on a fait courir la rumeur que le cimetière dit Lemlahta, situé sur la route de Sedrata, sera aménagé et agrandi pour accueillir de nouvelles sépultures. Une opération qui tarde à voir le jour.   

Categorie(s): actu est

Auteur(s): Baâziz Lazhar

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..