Aïn El Hammam : Bouchers cherchent abattoir

Elwatan; le Lundi 15 Aout 2016
1


« Les allers et retours que nous effectuons, à raison de deux à quatre fois par semaine, sont préjudiciables à notre activité. Nous engageons des frais supplémentaires en plus du temps assez long que nous occasionnent ces déplacements», déplore un professionnel. Ceux qui n’ont pas d’employés dans leur boutique sont contraints de fermer le temps de s’approvisionner.

En effet, il y a quelques années, l’abattoir communal, situé au sein du marché hebdomadaire, a été fermé  pour travaux de rénovation. Sa réhabilitation, pour des raisons d’hygiène et de protection de l’environnement, a été décidée par les pouvoirs publics dans le but de doter la région d’un abattoir conforme aux normes. Les travaux terminés, il a fallu attendre de longs mois pour qu’une commission vienne visiter les lieux pour éventuellement donner son aval à sa réouverture. Des réserves ont été cependant émises concernant l’évacuation des eaux usées. L’APC a engagé alors un bureau d’études, comme exigé par la commission de wilaya qui s’est déplacée sur les lieux.

Selon  un vice-président de l’APC, l’abattoir, dont l’intérieur ne souffre d’aucune contestation, est fin prêt pour servir à nouveau.
«Les conditions posées par la commission et le bureau d’études en charge de l’audit environnemental sont toutes satisfaites. A l’heure actuelle, nous n’attendons que l’autorisation d’exploitation», nous a-t-il confié. Notons qu’en plus des désagréments causés aux bouchers locaux, l’indisponibilité de cette structure occasionne un manque à gagner à l’APC en raison de l’adjudication.  
 

Categorie(s): tiziouzou

Auteur(s): Nacer B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..