Alger en bref

Elwatan; le Mercredi 28 Decembre 2011
1


-4 rue Belkacem Touati : Une cité à l’abandon

Situé à proximité de la cité paramédicale Nafissa Hamoud (ex-Parnet), le quartier du 4 rue Belkacem Touati, à Hussein Dey, est dans un état critique. Les ordures et autres gravats suite à des travaux domestiques jonchent les coins et recoins de cette cité qui a perdu tout son lustre d’antan. Le portail métallique, installé à coups de dizaines de milliers de DA ne ferme plus, ce qui pousse les automobilistes étrangers à la cité et les taxis clandestins à y élire domicile.

Les chiens errants ont eux trouvé refuge au niveau de la façade arrière de l’immeuble côté balcons menaçant même les résidants. Sur cette parcelle, des troncs d’arbres et des morceaux de bois, laissés à même le sol, n’ont pas été évacués depuis des mois. Ni espaces verts, ni aires de jeux pour enfants, les collectivités locales et les entreprises Asrout et Netcom sont vivement interpellées pour intervenir et redonner à ce quartier son lustre d’antan.

-Des marchés de proximité insuffisants à Baraki

Des espaces de commerce informel viennent d’être supprimés à Haouch Mihoub et El Merdja situés dans la commune de Baraki. Cependant, ces actions ne  sont pas passées sans les doléances des pères de famille qui exerçaient ce commerce  «anarchique» mais créateur d’emplois. Sur les 15 nouveaux espaces réalisés dans les communes de la wilaya, celles  de Sidi Moussa, Baraki et des Eucalyptus ont vu la création de 4 nouveaux marchés de proximité, dont  deux implantés à Boukaraa et la cité des 2004 Logements. Au niveau de cette dernière, près de 80 000 habitants continuaient à s’approvisionner de l’ancien marché couvert, construit en 1959, lequel se trouve à ce jour dans un état lamentable.

Categorie(s): alger

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..