Après avoir humilié une élève, Une enseignante renvoyée à Aïn Taya

Elwatan; le Mardi 15 Mai 2018
1


L’image de cette élève, largement partagée sur internet, a interpellé le ministère ayant ordonné une enquête, suivie par la mesure de l’annulation du contrat de la fonctionnaire qui est une contractuelle.  L’enseignante de langue française, auteure de cette «punition», a justifié son action, dans une vidéo, non authentifiée sur facebook, par «l’incapacité de l’élève à maîtriser les terminaisons d’un verbe du premier groupe au présent». L’enseignante se dit «lasse» de voir la moitié des élèves «incapable de maîtriser les rudiments de la conjugaison en 4e année primaire, alors qu’ils sont censés être capables de maîtriser des formes plus compliquées l’année prochaine».

Dans cette vidéo, l’enseignante pense avoir agi de la sorte, après avoir épuisé d’autres formes de punition, sans résultats. La direction de l’éducation d’Alger-Est rappelle, dans une déclaration à la presse, que ces procédés qui portent atteinte à l’intégrité de l’élève sont formellement interdits et tout manquement à cette clause engendre une rupture du contrat. Les enseignants doivent faire appel à d’autres mesures, telle que la convocation des parents ou du conseil de discipline ainsi que le recours aux conseillers de l’orientation, aptes à traiter le cas de l’élève.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): F. A.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..