Bousculade lors d’un spectacle animé par des humoristes tunisiens à Berrahal ( Annaba) : 45 spectateurs blessés

Elwatan; le Samedi 2 Juillet 2016
1


Selon des témoins, des centaines de personnes s'étaient agglutinées dans l’enceinte de l’école Boumachta Amar pour assister à un spectacle animé par des artistes tunisiens, dont le célèbre humoriste Khaled Bouzid connu sous le sobriquet d’El Faham. La panique générale a été causée par l’annonce d’une importante fuite de gaz émanant des installations de l’école. Alertés, les éléments de la Protection civile et les services de sécurité se sont immédiatement déplacés sur les lieux  pour intervenir. Une ouverture dans la foule a permis aux sauveteurs improvisés d'extraire les victimes vers des ambulances, noyées dans la foule. Selon un premier bilan, on ne déplore aucun décès. Néanmoins, 27 évacuations vers l’hôpital Ibn Rochd, la clinique pédiatrique Sainte-Thérèse de Annaba et l’EPSP de Berrahal, dont 19 hospitalisations parmi lesquelles trois enfants, ont été enregistrées.

Quant aux artistes tunisiens, ils sont tous sains et saufs. Craignant un acte terroriste, les services de sécurité ont ouvert une enquête pour déterminer l’origine de ce drame qui a secoué la paisible commune de Berrahal en plein mois sacré du Ramadhan. «Je suis très attristé que cet incident vienne gâcher une très belle soirée à laquelle ont pris part des centaines de familles. Sur le plan organisationnel, en collaboration avec les services de sécurité, nous n’avions omis aucun détail. Sachant que l’événement drainerait une foule importante, j’ai prévu une capacité d’accueil pour plusieurs milliers de personnes. Même pour les jeunes qui ne voulaient pas se mêler aux familles, un écran géant a été installé pour leur permettre de suivre le spectacle.

Il a fallu qu’une fuite de gaz surgisse depuis les locaux de l’école pour que toute la manifestation bascule. Malheureusement, l’arrêt immédiat de la vanne de conduite du gaz n’a pas empêché la foule de paniquer», se lamente Nacer Benali, président de la commune de Berrahal, à son retour de la visite des victimes dans différents hôpitaux. Bien qu’elle soit l’une des plus importantes communes de Annaba, Berrahal demeure le parent pauvre de la wilaya en matière d’infrastructure culturelle. Elle ne dispose d’aucun théâtre encore moins d’une salle de cinéma pour accueillir les activités culturelles de la commune. «Jouxtant le siège de la commune de Berrahal, l’école primaire Boumachta Amar est le seul espace qui abrite les activités culturelles de la mairie», regrette le président de l'APC de Berrahal, un élu très apprécié
des habitants.  

Categorie(s): annaba

Auteur(s): Gaidi Mohamed Faouzi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..