Chlef : Le plan de transport atteint ses limites

Elwatan; le Mardi 30 Decembre 2014
1


A titre d’exemple, ils citent le «transfert inexpliqué» de l’arrêt principal longeant les services d’Algérie Télécom vers un autre espace «inadapté et exigu», devenu un véritable goulot d’étranglement de la circulation. L’élargissement du lieu n’a pas pour autant contribué, selon eux, à désengorger le carrefour très fréquenté près de la direction régionale de la Poste et des télécommunications.

Les habitants s’élèvent également contre «l’anarchie routière occasionnée par les conducteurs de bus privés qui circulent à grande vitesse et s’arrêtent n’importe où et n’importe comment». Leur présence est jugée «encombrante» dès lors que le centre-ville est déjà desservi par l’entreprise publique de transport urbain.

La désorganisation qui y règne risque encore d’entraver la mise en œuvre du nouveau plan de circulation, censé remédier aux dérèglements constatés et dont l’objet est d’introduire la circulation en sens unique et le stationnement alterné.  Là aussi, des retards sont enregistrés dans la mise en place de certains équipements comme les feux tricolores et les points d’arrêt de bus.

Categorie(s): chlef

Auteur(s): Ahmed Yechkour

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..