Chlef : Mévente persistante du ciment

Elwatan; le Mercredi 22 Decembre 2010
54573


Certains en attribuent l’origine à l’absence de projets dans la région, voire la fin des chantiers. D’autres s’interrogent sur la défection des autoconstructeurs, dont les bénéficiaires de l’habitat rural, qui se plaignaient sans cesse de la tension sur le produit. Aujourd’hui, ces derniers ont carrément déserté les points de vente, comme par enchantement, suscitant des interrogations quant à ce revirement inattendu.
Les plus touchés par cette situation ce sont les distributeurs engagés par contrat avec l’Entreprise des ciments et dérivés (ECDE) de Chlef.

Ceux-ci doivent, coûte que coûte, enlever leur quota mensuel quel que soit l’état d’écoulement de leur  marchandise. Ils sont ainsi contraints au  stockage du  produit  en attendant une reprise effective  de la demande. Mais pour combien de temps encore ? La matière, faut-il le signaler, a une durée de vie limitée, d’où les risques de déperdition  pour les commerçants concernés. Pour sa part, la cimenterie continue à produire jusqu’à 8000 tonnes par jour, dont 34% sont réservés à la seule wilaya de Chlef. Là aussi, les utilisateurs approvisionnés directement de l’usine sont tenus de respecter leur planning d’enlèvement ainsi que les quantités fixées.                               

Categorie(s): chlef

Auteur(s): Ahmed Yechkour

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..