Coupe du monde 2014 : Les 10 plus gros salaires de sélectionneurs

Elwatan; le Lundi 30 Decembre 2013
82178


Des agences, sites et médias traquent toutes les informations liées à ce chapitre. Ainsi, un premier classement est établi et confirme le coach italien Fabio Capello (sélectionneur de la Russie) comme le technicien le mieux payé avec 7 000 000 d’euros. Il l’était déjà en 2010 avec l’Angleterre qui lui versait à l’époque un revenu annuel de l’ordre de 8 800 000 euros. L’ancien joueur de la Juventus et du Milan AC a perdu au change 1 800 000 euros. En retour, il a obtenu une prolongation de contrat qui le lie à la fédération jusqu’à la Coupe du monde 2018 que la Russie organisera. Il est talonné par le sélectionneur du Brésil, Luis Felipe Scolari, avec un revenu annuel de 4 500 000 d’euros.

Son prédécesseur, Carlos Dunga, percevait 800 000 euros. C’est dire l’immense effort financier consenti par la Fédération brésilienne pour attirer Scolari. Un fossé énorme sépare les deux revenus. L’anglais Roy Hodgson arrive en troisième position avec 4 000 000 d’euros, pratiquement la moitié du revenu accordé à Fabio Capello par la Fédération anglaise il y a 4 ans. L’italien Cesare Prandelli est en 4e position avec un revenu identique à celui de Marcelo Lippi en 2010, soit 3 000 000 d’euros. Le Suisse Ottmar Hitzfeld est le 5e sélectionneur le mieux rémunéré avec 2 600 000 euros. En 2010, il avait un revenu de 1 750 000 euros. La Fédération suisse lui a accordé une substantielle augmentation par rapport au premier contrat (850 000 euros). Le sélectionneur allemand, Joachim Löw, a gardé le même statut qu’en 2010 : 2 500 000 euros.

La Fédération allemande n’a pas fait d’effort avec lui dans ce domaine (revenu annuel hors primes bien sûr, à l’instar des autres sélectionneurs). Au contraire de la Fédération espagnole qui a augmenté de 600 000 euros les revenus de Vicente Del Bosque, qui sont passés de 1 500 000 euros en 2010 à 2 100 000 euros actuellement . Louis Van Gaal (8e), Pays-Bas, a un revenu de 1 900 000 euros. Berter Van Marwijk, qui a dirigé la sélection orange en Coupe du monde avait un revenu de 1 800 000 euros. Paulo Bento (Portugal), avec
1 500 000 euros, arrive en 9e position juste devant le Français Didier Deschamps 1 200 000 euros, le double de ce que touchait Raymond Domenech (560 000 euros en 2010). Et Vahid Halilhodzic dans tout ça ? Difficile de le classer dans la mesure où son revenu réel n’a jamais été officiellement divulgué. Selon des informations relayées par des médias, son salaire serait de l’ordre de 65 000 euros. Avec ce niveau, il se classerait sous la barre de 1 000 000 d’euros de revenu annuel. Son revenu, estimé à 780 000 euros, dépasserait de loin celui de Rabah Saâdane qui émargeait à 245 000 euros en 2010 .
 

Categorie(s): sports

Auteur(s): Yazid Ouahib

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..