Coupures de courant à El Hamiz : Les commerçants indignés

Elwatan; le Mercredi 3 Aout 2016
127106


El Hamiz, un pôle commercial très important pour les habitants de la capitale, est depuis quelques années le lieu de tous les désagréments, surtout pour les commerçants qui accusent un manque à gagner très important à longueur d’année, et ce, depuis 2015 quand un poste électrique a pris feu.

Aujourd’hui, aucune intervention n’a lieu pour remédier à la situation et rétablir l’électricité dans les normes. On constate de ce fait  de nombreuses coupures de courant à longueur de journée et qui durent, d’après les commerçants, toute la journée. «Dès que nous ouvrons nos portes à notre clientèle, l’électricité est coupée, nous ne pouvons pas travailler avec nos ordinateurs, nous ne pouvons pas faire de démonstration de la marchandise», s’indigne un commerçant.

El Hamiz compte pas moins de 782 commerçants. Selon les informations, Sonelgaz n’a rien fait pour résoudre ce problème, sachant que des dizaines de lettres ont été adressées au bureau du directeur général de Sonelgaz, à la brigade de gendarmerie compétente ainsi qu’au directeur de Sonelgaz SDA El Harrach. «C’est plus que des plaintes, les lettres que nous avons envoyées sont un véritable SOS. Nous expliquons clairement ce qui se passe», déclare Youcef. Ce dernier affirme que rien n’a été fait. «Aujourd’hui, les habitants ainsi que les commerçants ont en marre de cette situation qui perdure depuis trop longtemps. Si nous les commerçants arrivons à nous contenir, certains habitants ont décidé de bloquer la route et de s’insurger pour montrer la colère qui les ronge», reprend  Youcef.

Nos interlocuteurs ont également mentionné leur usage de groupes électrogènes, mais leur utilisation est régie par quelques règles élémentaires. «Nous ne pouvons pas utiliser de groupes industriels en milieu urbain, la loi l’interdit, quant aux groupes de faible puissance, on ne peut pas dépasser les quatre heures d’utilisation», nous confie encore Youcef.

Pour conclure, notre interlocuteur, spécialiste en plomberie, informe que si la situation n’est pas rétablie dans les plus brefs délais, un huissier et un expert seront désignés «pour constater et déterminer le préjudice et le manque à gagner»

Categorie(s): alger

Auteur(s): Rachid Larbi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..