Deuxième conférence internationale de mécanique : Quel présent… pour quel avenir ?

Elwatan; le Mercredi 2 Decembre 2015
99809


La communication du directeur du laboratoire  Dynamo en dynamique des structures portant sur le «développement d’indicateurs de défauts de roulement» a suscité l’intérêt de l’assistance nombreuse, composée d’enseignants et d’étudiants en poste graduation. Des industriels ont également pris part à cette manifestation scientifique dont les représentants des deux pôles mécaniques de Constantine implantés à Aïn Smara et Oued Hmimime.

Youcef Aïssaoui, représentant de l’ENMTP de Aïn Smara, a présenté une communication intitulée «le pôle mécanique à Constantine : réalités et perspectives», démontrant l’importance de la mécanique dans le tissu industriel, par le fait de la relation étroite de cette dernière avec les autres secteurs économiques. Soulignant par la même occasion le rôle que doit jouer l’université dans l’élaboration des méthodes de gestion dans ce domaine, surtout après l’inadéquation notée entre la formation universitaire et le besoin du secteur industriel, un fait qu’on ne peut nier !

Il a également précisé l’importance de ces pôles, en particulier celui de Aïn Smara, pour les équipements de travaux publics : «Il faut savoir que le matériel des travaux publics est la chasse gardée des Américains, des Japonais et des Allemands, donc l’Algérie joue dans la cour des grands.» Ceci dit, il faut savoir que le secteur mécanique en Algérie dépend toujours et encore du marché extérieur pour plusieurs produits tels que les boîtes de vitesse, les moteurs thermiques, les ponts… et que le manque d’entreprises sous-traitantes est un véritable handicap.
 

Categorie(s): etudiant

Auteur(s): Ilhem Chenafi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..