En bref…

Elwatan; le Mercredi 30 Decembre 2015
1


Allègement du dossier de retrait des diplômes universitaires définitifs

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, a indiqué, lundi à Alger, que le dossier exigé pour le retrait des diplômes universitaires définitifs seraallégé. Lors d’une rencontre avec les syndicats universitaires, M. Hadjar a précisé que les recteurs des universités avaient été destinataires d’une correspondance instruisant d’alléger le dossier de retrait des diplômes universitaires définitifs, indiquant que le nombre des documents requis était passé de 14 à 3 seulement.

Le ministre a insisté sur le respect des délais de remise des diplômes, «fixé au plus tard au mois de septembre», pour permettre aux étudiants concernés de compléter leurs dossiers de recrutement. Une réflexion est actuellement engagée pour confier les prérogatives de signature des diplômes de magistère, de mastère et de doctorat aux recteurs des universités. M. Hadjar a évoqué avec les partenaires sociaux du secteur — à l’exception du Conseil national des enseignants du supérieur (CNES) qui a boycotté cette rencontre — les principaux axes qui feront l’objet d’une conférence nationale d’évaluation de l’université prévue les 12 et 13 janvier prochain.

Concernant le dossier du logement, le ministre a indiqué que les walis avaient promis de trouver des solutions alternatives aux enseignants qui attendent l’achèvement de la réalisation de leurs logements. S’agissant des crédits, M. Hadjar a indiqué qu’ils seront systématiquement appliqués dès l’entrée en vigueur du crédit à la consommation dont les enseignants bénéficieront, à l’instar de toutes les catégories de la société.

Mise en place d’une carte biométrique de l’étudiant

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, a indiqué lundi à Alger que son département s’atèle, en coordination avec les services du ministère de l’Intérieur et des Collectivité locales, à mettre en place une carte biométrique de l’étudiant à partir de la prochaine rentrée universitaire. Intervenant à l’ouverture de la réunion de concertation avec les représentants des organisations estudiantines agréées, M. Hadjar a fait savoir qu’un groupe de travail prépare la mise en place d’une carte biométrique unique pour l’étudiant. «L’étudiant est contraint actuellement d’avoir plusieurs cartes et la nouvelle démarche vise à lui attribuer une carte unique», a expliqué M. Hadjar.

Le ministre a par ailleurs mis l’accent sur la nécessité de faire la distinction entre l’équivalence et l’authentification des diplômes, précisant, dans ce cadre, que l’équivalence est systématique pour les universités reconnues mondialement. Il a fait remarquer que son ministère «planche actuellement sur la révision de la liste des universités privées (concernant les équivalences) en sollicitant le concours de nos représentations diplomatiques à l’étranger».

Concernant sa rencontre avec les représentants des organisations estudiantines, M. Hadjar a expliqué qu’elle «entre dans le cadre de la concertation régulière et cyclique engagée avec les partenaires du secteur», l’objectif étant de leur «faire connaître le travail qui se fait au niveau de la tutelle dans le domaine pédagogique et organisationnel».

Il a ajouté que ces rencontres permettent aux représentants des étudiants de «donner leur avis et apporter leur contribution concertant toutes les questions liées à l’université». Selon M. Hadjar, ces rencontres sont une opportunité pour les représentants des étudiants de «soumettre leurs préoccupations et leurs problèmes au niveau de la base». Abordant la conférence nationale sur l’évaluation de l’université, qui se tiendra les 12 et 13 janvier, M. Hadjar a souligné que tous les documents qui serviront de base de travail sont «fin prêts».

Categorie(s): etudiant

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..