Italie : 360 personnes perissent au large de Lampedusa

Elwatan; le Lundi 30 Decembre 2013
1


C’est la pire tragédie de l’immigration en Méditerranée. Le bateau transportait entre 500 et 550 migrants. Seuls 155 ont été retrouvés vivants, ce qui laisse craindre un bilan encore plus lourd. Selon les enquêteurs, les passagers du navire ont mis le feu à des couvertures pour signaler leur présence à des navires marchands. En raison du fioul, le navire aurait pris feu et ensuite coulé. Ce naufrage est survenu quatre jours après celui d’une autre embarcation qui a coûté la vie à 13 clandestins au large de la Sicile orientale. La plupart des personnes sur ce bateau venaient de Libye, d’Erythrée et de Somalie, selon l’Organisation des Nations unies (ONU).

Cet accident choquant et douloureux a suscité bien des débats quant à savoir qui sont les coupables. Au lieu d’ouvrir le débat sur la question de la libre circulation, le Parlement européen a préféré donner, le 10 octobre 2013, son feu vert à la mise en place du programme de surveillance renforcée des frontières extérieures de l’UE. Mais cela peut-il sauver des vies ? Des eurodéputés de gauche et certaines ONG en doutent fortement. Les Verts et le Parti de gauche — qui ont voté contre ce programme d’investissement évalué à 244 millions d’euros jusqu’en 2020 — dénoncent pour leur part une hypocrisie. «Ils veulent renforcer la lutte contre l’immigration clandestine», analyse l’eurodéputée Ska Keller (Verts), sauver des vies n’est qu’un «effet secondaire».

A l’instigation d’une étude de la fondation Heinrich Böll sur «les nouvelles initiatives de l’UE pour la surveillance des frontières», cette dernière déplore «l’absence de précisions sur la protection et le sauvetage des réfugiés, ainsi que sur le sort réservé aux rescapés», résume Cicero. Elle ne pense pas qu’Eurosur soit «un instrument pour sauver des vies» et juge même que l’UE prend «des dimensions orwelliennes», ses frontières extérieures devenant «un champ d’expérimentation pour une nouvelle génération de technologies de surveillance» (drones, satellites, radars, caméras...).

 

Categorie(s): international

Auteur(s): A. Z.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..