Les grands absents de la Coupe du Monde

Elwatan; le Jeudi 14 Juin 2018
1


La 21e édition, qui se déroulera en Russie du 14 juin au 15 juillet, sera marquée par l’absence de l’Italie, quadruple championne du monde, mais aussi des Pays-Bas, finaliste en 2010 et demi-finaliste en 2014.

Sur le plan individuel, la déception est plus grande car plusieurs joueurs d’envergure, voire des stars dans leur club, seront contraints de suivre la Coupe du monde à travers le petit écran. Soit parce que leur sélection n’est pas qualifiée au tournoi, soit blessés ou tout simplement non retenus pour le tournoi. A commencer par le légendaire gardien de but de la Juventus et de la Squadra Azzura, Gianluigi Buffon, qui rêvait de disputer une sixième coupe du monde avant de raccrocher les crampons. Champion du monde en 2006, Buffon a vu son rêve s’envoler après un barrage perdu contre la Suède.

C’est le cas de ses équipiers Bonucci et Chiellini, également en fin de carrière. Parmi les malheureux défenseurs absents au Mondial de Russie, on notera le Brésilien Daniel Alves qui a déclaré forfait pour une blessure au genou avec son club, le PSG, ou encore l’Algérien Faouzi Ghoulam, qui ne participera pas à un deuxième Mondial consécutif après la frustrante élimination des Verts. Dans l’entrejeu, trois joueurs vont briller par leur absence. Il s’agit du Chilien Arturo Vidal et du Bosnien Miralem Pjanic, mais aussi et surtout du Tunisien Youssef Msakni. Si pour les deux premiers, leur absence s’explique par le fait qu’ils n’ont pu qualifier leurs pays, ce n’est pas le cas de l’attaquant tunisien qui a été l’un des artisans de la qualification de son pays au Mondial avant de déclarer forfait pour une méchante blessure au genou. C’est une grande perte pour les Aigles de Carthage. En attaque, le scénario est presque identique avec l’absence d’Arjen Robben, Karim Benzema et Gareth Bale, entre autres.

Le Néerlandais de 33 ans vient de rater sa troisième participation consécutive qui lui aurait permis d’entrer dans l’histoire par une consécration, c’est ainsi qu’il a décidé de mettre un terme à sa carrière internationale car il sait qu’à 37 ans, il n’aura pas la chance de jouer le Mondial du Qatar en 2022. Idem pour le héros de la finale de la Champions League, le Gallois Bale, auteur d’un doublé dont un sur un formidable retourné acrobatique. Bale, qui a marqué l’Euro 2016, n’a pu exaucer le rêve de qualifier son pays au Mondial.

En revanche, le cas de Benzema est disciplinaire : le joueur est suspendu de la sélection de France depuis 2015. D’autres se trouvent dans la même situation, à l’image de Chamberlain (Angleterre), Payet (France), Lanzini (Argentine), Sanchez (Chili), Aubameyang (Gabon), Dzeko (Bosnie), pour ne citer que ceux-là. Mais comme dit l’adage : «Le malheur des uns fait le bonheur des autres.» Cette situation permettra à d’autres joueurs de briller.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): Slimane Mekhaldi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..