Oum El Bouaghi : Oued Meskiana se tarit

Elwatan; le Lundi 22 Aout 2016
1


Le cours de l’oued éponyme de la ville de Meskiana, situé juste à la sortie ouest, est envahi par les mauvaises herbes. «Il n’y a pas longtemps, nous signale un riverain, l’oued drainait son torrent, traversant toute la plaine de Meskiana sur plusieurs kilomètres. Ses eaux servaient autrefois à irriguer des centaines d’hectares. La plaine produisait, bon an mal an, des centaines de quintaux de légumes, pommes de terre, carottes, fèves, tomates,  piment… Autant dire que le maraîchage suffisait à nourrir et entretenir des dizaines de familles». Qu’est-ce qui fait que maintenant l’eau de l’oued tarit à vue d’œil ? Le non-curage, l’absence d’entretien et d’autres facteurs engendrés par l’homme sont à la base de ce phénomène. «Par le passé, poursuit notre interlocuteur, il existait un syndicat ou comité chargé de son entretien».                         

Categorie(s): actu est

Auteur(s): Baâziz Lazhar

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..