Quatrième et dernière étape de la 21e opération de relogement : Prochaine démarche pour la rentrée sociale

Elwatan; le Dimanche 7 Aout 2016
127399


Aujourd’hui, pas moins de 45 000 familles ont été casées suite à la dernière phase de la 21e opération de relogement qui touchera à sa fin en septembre, c’est ce qu’a déclaré le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, lors d’une conférence de presse au siège de la wilaya.

Ce dernier a également expliqué que d’ici à septembre pas moins de 3000 familles seront relogées. La quatrième étape permettra, selon les informations communiquées par le wali, d’éradiquer définitivement les grands bidonvilles, à savoir El Hofra, à Oued Smar, Bordj El Kiffan et Bordj El Bahri, soit 1200 familles, a-t-il ajouté. Selon des statistiques établies en 2007 par la wilaya d’Alger, pas moins de 72 000 familles ont besoin d’un toit décent, alors que l’Etat vient de réaliser 84 000 logements dans le plan du président Bouteflika.

Les milliers d’habitants qui n’ont pas encore bénéficié d’un logement doivent prendre leur mal en patience. «La wilaya d’Alger s’engage à prendre en charge dans les plus brefs délais les nombreux dossiers des personnes qui n’ont pas encore obtenu de logement», a-t-il déclaré. Et de reprendre : «La wilaya d’Alger prendra également en charge les dossiers des familles habitant dans des haouchs et des gourbis et s’occupera aussi des dossiers des Algérois vivant dans des habitations exiguës et des jeunes désirant acquérir un logement pour se marier.»

Selon d’autres chiffres communiqués par M. Zoukh, cette 21e opération de relogement dans sa 4e étape englobera pas moins de 7000 familles. Ces dernières seront casées dans de grandes cités, à savoir celles des 1200 Logements à Sidi Slimane, commune de Khraicia et des 2400 Logements à Ouled Fayet. M. Zoukh a, par ailleurs, affirmé que cette étape touchera le plus grand bidonville de Qariat Echouk, à Gué de Constantine.

Suite à la 3e étape orchestrée il y a deux semaines, 22 établissements éducatifs ont été libérés, la troisième phase de la 2e opération de relogement a également touché 33 familles occupant des classes au niveau de 22 établissements éducatifs répartis sur 13 communes, à savoir El Maqaria, Bab El Oued, Bologhine, Oued Koriche, El Harrach, Bourouba, Oued Smar, Dar El Beïda, Bab Ezzouar, El Mohammadia, Aïn Taya, Bordj El Kiffan et Aïn Benian, a souligné M. Zoukh. Cette opération a permis de recaser 23 familles dont certaines occupaient des habitations menaçant ruine dans la commune d’Alger-Centre et à proximité de la nouvelle cité des 1200 Logements à Sidi Slimane, dans la commune de Khraicia.

Il faut indiquer que depuis le début des opérations de relogement entamées en 2014, le nombre d’établissements éducatifs libérés s’élève aujourd’hui à 77, a mentionné le wali d’Alger, précisant que «450 établissements sont toujours occupés, mais seront évacuer progressivement».


Recours

Concernant les nombreuses familles qui n’ont pas obtenu gain de cause, le wali a expliqué que depuis 2014 les services concernés ont été destinataires de 12  844 recours, dont 11 350 ont été traités, 10 000 ont été rejetés 712 acceptés, alors que 1484 sont en cours d’examen. Quant aux fausses déclarations émises par une catégorie de personnes, le premier responsable de la wilaya a indiqué : «2000 dossiers ont été envoyés à la justice ,qui a rendu des jugements allant jusqu’à 2 ans de prison ferme assortis d’une amende.» D’autres opérations auront cours d’ici la fin d’année et se poursuivront jusqu’à l’éradication définitive de l’habitat précaire à travers la capitale.

 

Categorie(s): alger

Auteur(s): Rachid Larbi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..