Téléphonie mobile : Nedjma termine dans le vert

Elwatan; le Jeudi 23 Decembre 2010
54592


Wataniya Télécom Algérie, l’opérateur de téléphonie mobile et multimédias, qui gère la marque commerciale Nedjma, a réalisé un profit net de 5,3 millions de dollars durant les neuf premiers mois 2010. «Après 5 années de pertes financières et de rééquilibrages, nous somme entrés dans la profitabilité pour la première fois», s’est réjoui hier Joseph Ged, directeur général de Nedjma, lors d’une conférence-débat organisée au forum d’El Moudjahid. 

Pour l’année 2010, Wataniya affiche de solides résultats financiers. Ses revenus s’élevaient à 160 millions de dollars durant les trois trimestres 2010 contre 124 millions de dollars durant le même période de l’année 2009. L’Ebitda (résultat avant intérêts, impôts et amortissements), pour les trois premiers trimestres, a atteint 59,3 millions de dollars, soit une augmentation de 35%. Le nombre des abonnés a atteint 8,1 millions au 3e trimestre 2010 contre 5,8 millions en 2009, soit une hausse de 40%. Nedjma détient 30% des parts de marché de la téléphonie mobile.


Une nouvelle stratégie commerciale


La boîte algérienne du groupe qatari Qtel a consenti des investissements de l’ordre de 1,5 milliard de dollars en 2010, selon les chiffres fournis par M. Ged. Après la filiale indonésienne, Nedjma est le deuxième opérateur du groupe Qtel en nombre d’abonnés, selon M. Ged. «L’Algérie est un marché très prometteur et à forte croissance pour le groupe et pour Qtel (…) Nous comptons augmenter nos investissements de 50% en 2011», promet M. Ged. Interrogé sur les déboires de son concurrent immédiat, à savoir Djezzy, avec les autorités algériennes, le conférencier s’est contenté de dire : «Nous étions les premiers à respecter les lois algériennes qui sont d’ailleurs dans l’intérêt des investisseurs. Ces derniers doivent appliquer ces lois et non procéder au transfert des dividendes. Tout investisseur bénéficie de certains avantages, mais il est  responsable également du devenir de l’économie algérienne.»

Le directeur général de Nedjma a révélé que sa boîte fait l’objet d’un contrôle financier annuel par les services de contrôle du ministère des Finances. «Il n’y a aucune remarque», a-t-il ajouté. Sur le climat des affaires en Algérie, l’orateur s’est dit satisfait des nouvelles lois, allusion faite à la loi de finances complémentaire 2009. Depuis plusieurs années, les responsables de Nedjma revendiquaient le rééquilibrage du marché de la téléphonie mobile dominé largement par Djezzy. Joseph Ged note que la situation a changé. Selon lui, Wataniya Algérie a mis en place une nouvelle stratégie commerciale agressive à même de gagner des parts de marché, même si celui-ci est en légère stagnation en nombre d’abonnés. A ce titre, il dit accorder un intérêt particulier pour la 3G (haut débit mobile) à même de redynamiser le marché. «Nous serons un partenaire actif dans le cas où nous obtiendrons la licence d’exploitation. Avec la 3G, nos investissements iront crescendo», dira-t-il. La 3G devrait être lancée en 2011, selon Moussa Benhamadi, ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication.


Nedjma en Bourse ?


Nedjma va-t-elle accéder à la Bourse d’Alger ? M. Ged dit envisager cette possibilité, mais estime toutefois que la décision revient au conseil d’administration de Wataniya Télécom, dont le siège est au Koweit. Le conférencier a indiqué par ailleurs qu’aucune puce n’est activée par Nedjma sans être pour autant identifiée. Sollicité sur le brouillage, notamment en Kabylie, du réseau de téléphonie mobile, dont celui de Nedjma, dans le cadre d’une opération militaire de ratissage, M. Ged a souligné qu’il s’agissait d’«un devoir national» et que son groupe n’a essuyé aucune perte financière. «Il n’y a pas de perte lorsqu’il s’agit du devoir national», a-t-il fait savoir. Abordant le volet sportif, il a souligné que Nedjma avait signé un contrat de sponsoring avec la Fédération algérienne de football (FAF) pour une somme de 10 milliards de dinars.


Le contrat prévoit la reconduction du sponsoring de la Coupe d’Algérie par Nedjma pour les trois prochaines années. Cet opérateur sponsorise d’ailleurs 7 clubs de football de la Ligue 1. En outre, Wataniya Télécom Algérie a signé un contrat de sponsoring avec l’équipe nationale de handball pour un an pour l’accompagner dans le Championnat du monde, selon M. Ged.

Categorie(s): economie

Auteur(s): Hocine Lamriben

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..