Transport urbain à l’ère des applications numériques : l’arrivée de Tem : Tem ouvre la voie à la concurrence

Elwatan; le Vendredi 9 Fevrier 2018
1


Les applications dédiées au transport urbain commencent à se multiplier en Algérie. Après Wesselni et Yassir, c’est au tour de Tem:Tem d’intégrer ce marché avec l’ambition de «révolutionner les déplacements en Algérie», comme nous le  dira Kamel Haddar, le concepteur de l’application lancée hier.

A travers cette plate-forme lancée officiellement en août dernier à Alger pour toucher demain Oran, la promesse d’assurer un taxi à tout moment, en toute sécurité et à des coûts raisonnables en un clic, est donnée. Et ce, en  proposant des réservations de courses dans l’immédiat ou à l’avance, suivi du chauffeur en temps réel et d’une facture automatisée en téléchargeant l’application sur internet. Autrement dit, des courses adaptées à tous les besoins, une qualité de service et une flexibilité.

Cette solution sera généralisée progressivement dans les grandes villes algériennes parallèlement à l’agrandissement du parc de taxis (une centaine actuellement). Cela pour dire que l’«uberisation» du transport urbain fait son chemin en Algérie et que la concurrence commence dans ce créneau.

«C’est un outil d’émancipation au service de tous les Algériens qui savent qu’ils méritent de se déplacer en toute indépendance», estime M. Haddar, qui rappelle que cette application cible particulièrement les femmes en Algérie qui rencontrent selon lui le plus de difficultés en matière de transport.

Cette plate-forme de chauffeurs privés prévoit dans le cadre de son développement de recruter 30 000 chauffeurs sur cinq ans. Une manière aussi de contribuer à la résorption du chômage.
 

Categorie(s): economie

Auteur(s): Samira Imadalou

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..