Université de Skikda : Contraintes et améliorations

Elwatan; le Mercredi 13 Septembre 2017
1


Un fait qui, a priori, aura à induire une certaine surcharge, sachant que l’université ne dispose que d’un potentiel de 20 300 places pédagogiques. En soulevant ce problème, M. Haddad, recteur de l’université de Skikda, expliquera les démarches déjà mises en pratique en vue de «rationaliser l’utilisation des amphis et des salles de cours en recourant à leur gestion commune pour permettre à l’ensemble de nos étudiants de disposer de toutes les garanties devant leur permettre de suivre leurs cursus dans de bonnes conditions», comme il l’a soulevé lors d’un entretien.

Il ajoutera à ce sujet qu’en attendant la réception de 8000 nouvelles places pédagogiques, dont 4000 enregistrent déjà des taux d’avancement appréciable, l’université aura également à reconduire l’expérience abordée l’année passée et qui avait consisté à inclure le samedi comme journée d’études. «Tout a été mis en place pour garantir les volumes horaires ainsi que la couverture professorale pour ne pas pénaliser nos étudiants. Cette année, et tout en profitant de l’expérience de l’année passée, nos supports de package connaîtront une nette amélioration avec la réception de nouveaux laboratoires de recherche. Tous nos efforts se sont concentrés sur l’intérêt de l’étudiant et de son droit d’étudier dans de bonnes conditions», fera remarquer encore le recteur. En abordant le volet épineux de l’hébergement et des carences énormes qu’il a connues l’année dernière, notre interlocuteur fera part de la réception, cette année, d’une nouvelle résidence pour filles de 2000 lits. Un acquis qui permettra de soulager les autres cités universitaires où les étudiantes se trouvaient entassées à quatre par chambre. «Grâce à cette nouvelle cité, on passe désormais à deux étudiantes par chambre en attendant la réception, avant la fin de l’année universitaire, d’une nouvelle cité de 2000 lits», fera-t-il savoir. Pour conclure, le recteur a tenu à faire part de l’avancée que vient d’enregistrer l’université de Skikda dans le classement Webmetrix, relatif aux établissements supérieurs du pays. Ce classement, qu’il ne faut pas assimiler à un facteur académique, concerne globalement les performances universitaires «basées sur leur présence et leur impact sur le web», comme le soulignent ses initiateurs. «De la 28e place que nous occupions nous sommes passés cette année à la 20e place sur un ensemble de 100 universités et autres grandes écoles. Même si ce classement reste plus ou moins symbolique, il nous poussera certainement  à rehausser encore le rang de notre campus», conclut M. Haddad. 

Categorie(s): etudiant

Auteur(s): Khider Ouahab

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..