Universités d’Oran : Nouvelles spécialités pour cette année

Elwatan; le Mercredi 13 Septembre 2017
141657


Les branches techniques sont celles qui connaissent le plus de nouveautés à la faveur des spécialités ouvertes à l’Université des sciences et de la technologie Mohamed Boudiaf (USTO-MB), lequel établissement s’est distingué l’année passée par une gestion du temps record, en bouclant tous les programmes en temps voulu. En effet, selon Boudia Maâmar, enseignant et chargé de la communication à l’USTO, «l’offre de formation cette année est enrichie de quatre nouvelles filières dédiées aux industries pétrochimiques, les travaux publics, les énergies renouvelables ainsi que les sciences et génie de l’environnement».

S’agissant des inscriptions, M. Boudia a déclaré : «Nous avons entamé les inscriptions définitives ce dimanche 10 septembre et nous avons déjà réglé plus de la moitié, à savoir 54% des nouveaux inscrits à qui on a remis les cartes d’étudiant et les attestations d’inscription lundi. Il faut savoir que le ministère de tutelle nous a affecté 4480 nouveaux bacheliers dans les six domaines qui sont les sciences et technologies, sciences de la matière, sciences de la nature et de la vie, mathématiques et informatique, sciences et techniques des activités physiques et sportives, architecture, urbanisme et métiers de la ville qu’on appelle les AUMV, et ce, en plus des trois filières nationales que sont le génie maritime, l’hydraulique et la métallurgie.» Notre interlocuteur a rappelé que l’USTO compte 23 spécialités en doctorat avec 117 postes ouverts au concours pour cette année.

En outre, M. Boudia a ajouté que cette rentrée sera renforcée par le recrutement d’une vingtaine de nouveaux enseignants toutes filières confondues et quelque trente-cinq agents administratifs et techniques. Pour rappel, un autre établissement, l’Ecole nationale polytechnique Maurice Audin, connaîtra également des nouveautés cette année. L’annonce a été faite en fin de l’année précédente. «Une nouvelle spécialité d’ingénieur portant sur le management industriel et logistique vient d’avoir l’habilitation ministérielle.

Le but de cette formation est la prise en charge des besoins inhérents au secteur socioéconomique en formant des ingénieurs capables de concevoir, intégrer, gérer, exploiter et améliorer les systèmes de production et de logistique pour optimiser les performances de l’entreprise», avait déclaré Abdelbaki Bouziane, directeur de l’Ecole. Cette spécialité permettra aux ingénieurs d’intervenir dans de nombreux secteurs d’activités, comme l’industrie automobile, l’aéronautique, l’énergie, la mécanique, l’agroalimentaire, la logistique portuaire. L’ENPO compte désormais 11 spécialités qui aguilleront pour cette rentrée pas moins de 400 nouveaux bacheliers et 350 autres étudiants lauréats du concours national d’accès aux écoles supérieures 2017.

Ces derniers seront inscrits en première année du cycle d’ingénieur dans les onze spécialités. Quant à l’Université d’Oran 1 Ahmed Ben Bella, elle introduit cette année deux nouvelles spécialités dédiées à la traduction et à la gestion des entreprises et des administrations.

Pour la première, c’est à l’institut de traduction où est mis en place un nouveau master arabe-français-anglais. Pour l’autre spécialité, c’est l’Institut des sciences et techniques appliquées qui propose une nouvelle discipline portant sur la gestion des entreprises et des administrations. L’université Oran 1 compte 6000 nouveaux bacheliers qui rejoindront cinq facultés dédiées aux sciences médicales, les sciences de la nature et de la vie, aux Lettres et arts, les sciences exactes et appliquées, ainsi que les sciences humaines et islamiques.

Categorie(s): etudiant

Auteur(s): Redouane Benchikh

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..