Youcef Yousfi à Tizi Ouzou, Réagissez

Elwatan; le Mardi 5 Juin 2018
1


«Nous sommes déterminés à réussir dans le secteur de l’industrie automobile qui demande, d’ailleurs, beaucoup de temps», a-t-il indiqué. Le représentant du gouvernement a souligné, dans le même sillage, que le secteur en question nécessite des milliers de sous-traitants qui sont, a-t-il ajouté, en train de travailler.

«Le processus est vraiment long, mais nous réussirons à aboutir à un important taux d’intégration. Notre objectif n’est pas le montage automobile, même s’il est nécessaire de commencer par cette phase», a-t-il précisé avant de parler de la nécessité d’encourager les entreprises à s’engager sur le marché de la compétitivité pour prévoir l’exportation, car, selon lui, «l’Etat veut une richesse éternelle qui sera l’alternative aux hydrocarbures». «Il faut participer à l’effort national de création de richesse tout en misant sur la réduction des coûts», a-t-il lancé aux responsables des entreprises. Il a ainsi cité, à titre illustratif, l’exemple de L’EPE Electro-industries d’Azazga qui couvrira le besoin national dans la production des transformateurs et moteurs électriques. Il est utile de préciser, en outre, que cet établissement a signé un partenariat avec une entreprise indienne et Sonelgaz pour la création d’une nouvelle usine de production de transformateurs de grande puissance.

«Je suis très optimiste pour le développement industriel dans la wilaya de Tizi Ouzou, qui dispose de plusieurs atouts et d’énormes potentialités pour aller de l’avant dans l’industrie. D’ailleurs, l’Eniem entamera l’exportation de ses produits dans les prochaines semaines. Il y a aussi les nombreuses laiteries qui sont derrière la très forte transformation de lait dans cette région», a-t-il indiqué. Par ailleurs, sur une question au sujet du blocage du projet de trituration de graines oléagineuses du groupe Cevital à Béjaïa, Youcef Yousfi s’est contenté de répondre : «Il y a ceux qui suivent le dossier.

Ils sont en train de travailler. Moi, je n’ai rien à ajouter.» M. Yousfi a aussi visité l’unité de Novo Nordisk, sise à la zone industrielle Aïssat Idir de Oued Aïssi et qui produit des comprimés de Metformine. «Novo Nordisk est aujourd’hui le leader dans le traitement du diabète et aussi de l’hémophilie et dans l’hormone de croissance. Le produit fabriqué à Tizi Ouzou peut même être commercialisé en Europe, car il a été fabriqué avec les mêmes normes que celui de la maison mère», a expliqué un responsable de cette usine au ministre, qui a parlé de la nécessité d’associer des universitaires dans les travaux de recherche et d’innovation. 

Categorie(s): economie

Auteur(s): Hafid Azzouzi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..