Zammoum Yamina : «Le travail de l’argile, c’est ma vie»

Elwatan; le Lundi 1 Aout 2016
1


Des œuvres qui sortent de l’ordinaire, car Zammoum Yamina, une potière experte d’Agouni Bouffal, âgée de 70 ans, met toute son énergie et toute sa bonté dans le façonnage, le décor et la cuisson des jarres, des chandeliers, des terrines et des pots de différentes dimensions et divers usages. Cette mère de neuf enfants, présente au festival de la poterie de Maâtkas, nous a  indiqué : «Cet art et ce savoir, je les ai appris de ma mère. Toute petite, je lui volais de l’argile pour apprendre à façonner et à mettre la main à cette matière qui me fascinait. Il ne fallait surtout pas qu’elle s’en aperçoive. Mais un jour, elle a reconnu que je progressais dans ce travail de l’argile et elle a commencé à me confier le façonnage de petits pots.

C’est ainsi que j’ai fait mes débuts et appris le métier.» Nna Yamina signale : «Cet art m’a beaucoup aidée à faire vivre ma famille. La poterie, c’est tout simplement ma vie. Mes 4 filles ont appris à travailler l’argile et aujourd’hui, elles sont expertes en la matière». Concernant d’éventuelles aides de l’Etat, elle regrette : «J’ai toujours participé aux rendez-vous artisanaux, comme celui de Maâtkas, mais je n’ai bénéficié d’aucun soutien. Aucune aide financière ni matérielle, nous continuons de travailler avec des moyens ancestraux. Nous demandons aux responsables du secteur de nous aider, si on veut vraiment préserver
ce patrimoine culturel.»

Categorie(s): actu kabylie

Auteur(s): Hocine A. I.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..