ANNABA: Le FLN en tête

Lesoir; le Samedi 25 Novembre 2017
2

Le parti du Front de libération nationale (FLN) a
raflé la mise lors du scrutin de ce dernier jeudi relatif au
renouvellement des Assemblées populaires communales et de wilaya à
Annaba. Selon les premiers résultats provisoires, l’ex-parti unique a
remporté la majorité dans 10 communes sur les 12 et 32 sièges sur les 39
que compte l’Assemblée populaire de wilaya (APW).
Ces résultats ont été réalisés grâce au travail méthodique de la
commission électorale du parti, présidée par le précédent ministre des
Transports et des Travaux publics et actuel député, Boudjemaa Talai. Une
mobilisation de tout instant et un travail de proximité ayant ciblé
l’ensemble des quartiers du chef-lieu et la majorité des communes de la
wilaya ont présidé à la campagne menée principalement par les deux têtes
de listes APW et APC de Annaba, respectivement Abdennacer Hammoud et
Farid Merabet qui se sont totalement investis dans cette campagne.
L’autre aile du FLN, menée par l’homme d’affaires et riche député de
Annaba Bahaeddine Tliba, en perte de vitesse au sein de son propre
parti, avait voulu se mettre en évidence aux derniers jours de la
campagne. A cet effet, il a invité l’ex-secrétaire général du parti,
Ammar Saâdani, pour lui donner un coup de main en organisant notamment
un meeting à El Hadjar que ce dernier
Concernant le déroulement du scrutin, et à part quelques escarmouches
entre candidats ou militants de certains partis et de coupures
momentanées d’électricité au sein de quelques bureaux de vote en début
de soirée, les élections pour le renouvellement des Assemblées
populaires communales et de wilaya se sont déroulées sans accroc à
Annaba. Il est vrai que l’administration avait mis le paquet pour la
réussite de ces joutes électorales. Tant au niveau de la cellule de
suivi installée au siège de la wilaya qu’à travers les centres et
bureaux de vote prévus pour accueillir le corps électoral au nombre de
432 120 inscrits, l’organisation avait fonctionné normalement avec la
mobilisation de 14 991 encadreurs. Ils supervisaient 145 centres et 1
019 bureaux pour lesquels 1 700 policiers et des centaines de gendarmes
veillaient à la sécurité. Cependant, et une fois l’euphorie de la
victoire passée, le maire qui sera certainement celui sortant, aura à
faire face à une situation très difficile pour répondre aux demandes et
attentes même les plus élémentaires de la population (alimentation en
eau potable, hygiène, environnement, lutte contre l’anarchie urbaine,
éclairage public…). Des chantiers non négligeables auxquels la
population est en droit de réclamer d’autant plus que la situation
financière de la commune n’est pas reluisante et que la subvention
qu’accorde d’habitude l’Etat aux collectivités locales a drastiquement
rétréci ces derniers temps du fait de la crise engendrant une
utilisation rationnelle pour ne pas dire parcimonieuse des dépenses
publiques.
A. Bouacha

Categorie(s): actualités

Auteur(s): A. Bouacha

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..