Ath Douala (Tizi Ouzou) : Le mouvement associatif rend hommage à quatre personnalités de la région

Lesoir; le Samedi 12 Aout 2017
2

Un hommage à quatre figures emblématiques de la scène
culturelle et du Mouvement national algérien de la région de Ath Douala,
en l’occurrence Lounès Matoub, Mouloud Feraoun, Amar Imache et Rachid
Aliche, a été rendu jeudi par la Fondation Matoub Lounès, en
collaboration avec les associations culturelles locales Espérance.
Les activités commémoratives se sont déroulées au niveau de la localité
d’Ath-Douala qui a abrité des expositions, des conférences et des
témoignages sur l’œuvre et le combat des quatre personnalités toutes
originaires de cette région connue pour son engagement dans la cause
nationale pour l’indépendance de l’Algérie, mais aussi pour la promotion
de la culture et la chanson algérienne d'expression kabyle, a indiqué la
présidente de la Fondation, Malika Matoub. Imache Amar est connu pour
avoir été le secrétaire général de l’Etoile nord-africaine (ENA),
Mouloud Feraoun est l’écrivain qui avait défendu la cause de son pays
par la plume avant d’être assassiné le 15 mars 1962 par les éléments de
l’Organisation armée secrète (OAS) à El-Biar (Alger), alors que Rachid
Aliche était l'un des acteurs des évènements d’Avril 1980 et un militant
de la cause identitaire, a-t-elle rappelé.
Matoub Lounès, quant à lui, est le chanteur qui avait bercé, des années
durant, des milliers de fans par sa voix exceptionnelle, la force de la
parole et les mélodies douces et attractives adaptées aux thèmes de ses
chansons, avant d’être tué, le 25 juin 1998, par des terroristes à
Takhoukht (Tizi-Ouzou).
La présidente de la Fondation Matoub Lounès a expliqué que le principal
objectif de cette initiative est de fédérer le mouvement associatif de
la région des Ath-Douala en vue d’organiser des actions communes dans le
cadre de la promotion de l’activité culturelle.
A partir de l’année prochaine, ce rendez-vous sera hissé en festival
annuel en collaboration avec les associations culturelles activant au
niveau local, en vue de faire connaître le travail des hommes et des
femmes qui ont œuvré pour l’indépendance de l’Algérie et
l’épanouissement de la culture amazighe, a-t-elle précisé.

Categorie(s): culture

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..