CÉRÉMONIE D'OUVERTURE DE L'ANNÉE JUDICIAIRE 2007-2008 A SIDI-BEL-ABBÈS: Résultats probants de la politique pénitentiaire

Lesoir; le Lundi 5 Novembre 2007
2

L’ouverture de l’année judiciaire 2007- 2008 a été inaugurée dans la journée de samedi par le président de la cour de Sidi- Bel-Abbès au cours d’une cérémonie à laquelle ont assisté les autorités locales et militaires et le corps de la magistrature de Sidi-Bel-Abbès et Aïn- Témouchent.Lors de son intervention, le procureur général a tenu à souligner que
l’année judiciaire écoulée a été celle de l’application des réformes et
de la révision des programmes juridiques au niveau du secteur de la
justice et de ses établissements pénitentiaires notant par la même
occasion, que les résultats obtenus à l’issue des différentes activités
du secteur durant l’exercice ont été jugés satisfaisants. Dans le cadre
de la réforme judiciaire et dans le souci de coordonner et d’unifier les
notions judiciaires au cours de l’exercice de leur mission, des
magistrats de la Cour suprême et du ministère de la Justice animent
régulièrement des conférences portant sur l’application de nouveaux
articles. Au cours de l’année 2006-2007, et cela jusqu’au 15 décembre
prochain, des formations dans le cadre du contentieux fiscal, du
blanchiment d’argent, de la contrebande, des saisies maritimes, des
détournements, de la dilapidation des deniers publics, des décès et
disparitions selon les lois régissant le programme de réconciliation
nationale et de la problématique de l’application des articles sont
dispensées aux magistrats. Il y a lieu de noter un fait positif, selon
le procureur général, la politique pénitentiaire qui a fait ses preuves
sur le terrain puisqu’elle a permis la formation et la réinsertion de
détenus, parmi lesquels 39 de l’établissement de rééducation du
chef-lieu ont décroché le baccalauréat session juin 2007, 91 le BEM, 768
ont bénéficié de différentes formations professionnelles et 730 ont fait
preuve de beaucoup d’intérêt pour suivre un enseignement à distance. Sur
le registre des réalisations, le secteur de la justice de Sidi-Bel-
Abbès a enregistré de nombreux projets dans le cadre du programme
décentralisé, entre autres, celui du démarrage de projet de réalisation
d’une cour à Sidi-Bel-Abbès, dont la livraison s’inscrit dans un proche
avenir, d’une cour à Aïn-Témouchent, toujours dépendante de celle de
Sidi- Bel-Abbès, un tribunal pour Ras-El-Ma, une localité du sud de la
wilaya de Sidi-Bel- Abbès. Sfisef et Ras-El-Ma auront prochainement leur
établissement pénitentiaire d’une capacité de 300 lits et un dortoir de
100 lits pour les agents de rééducation de la deuxième daïra. Concernant
le projet centralisé, on note le lancement des travaux de réhabilitation
du tribunal de Sidi-Bel-Abbès, l’extension des tribunaux de Benbadis,
Telagh et Sfisef et le réaménagement de l’unité Enaditex de
Aïn-Témouchent, en maison d’arrêt, du lycée de Sidi- Brahim (SBA) pour
abriter l’école nationale de formation des agents de rééducation. En ce
qui concerne le bilan des affaires pendantes près la cour et les
différents tribunaux de Sidi-Bel-Abbès entre le 1er octobre 2006 et
jusqu’au 30 septembre 2007, 15 422 affaires civiles sur les 16 090
enregistrées ont été jugées et 61 293 affaires pénales sur les 66 525
programmées traitées.
A. M.
L'arnaqueur était un sexagénaire
La première sûreté urbaine de Sidi-Bel-Abbès est parvenue à arrêter
un escroc âgé de 63 ans, qui a arnaqué un vieil homme de 77 ans, à la
fin de la semaine dernière. Le vieillard avait été abordé par le mis en
cause dans le quartier populeux d’El-Graba dans le chef-lieu. Ce dernier
lui a demandé de lui échanger des euros car il devait se rendre en
pèlerinage la saison prochaine. Le victime, certainement connue pour
avoir des devises, accepte sans se méfier vu l’âge de son interlocuteur.
Rendez-vous est pris pour l’après-midi dans un café. Le vieil homme lui
remet 1 000 euros et l’arnaqueur, nous confiera la chargée de la cellule
de communication, lui donne à son tour un sachet plein censé contenir 10
millions de centimes. La victime prend le sac en question sans en
vérifier le contenu et lui demande de lui acheter 2 000 DA. L’escroc
acquiesce et lui demande de patienter le temps d’aller chercher la somme
en question. Notre vieillard attendra longuement et sentant l’arnaque,
finit par ouvrir le sachet en question et découvre des morceaux de
feuilles de journaux façonnés en coupures de 200 DA. Il se présentera
aux services de sécurité pour déposer plainte. Le signalement très
précis du vieillard à permis l’arrestation immédiate de l’accusé qui a
été placé sous mandat de dépôt. Une partie des devises a été récupérée.

A. M.

Categorie(s): régions ouest

Auteur(s): A. M.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..