DIGOUTAGE: Fuites

Lesoir; le Mercredi 12 Avril 2017
2

Par Arris Touffan
On s’en lave ? Même pas ! Quand même pas ! Il faut se réjouir, au contraire,
que l’Algérie puisse enfin amoindrir ne serait-ce que d'un peu l’effet
désastreux des fuites d’eau. 50% de notre eau potable prend le chemin des
rigoles cependant que nos robinets se contorsionnent dans une pathétique danse
du ventre.
Eh bien, on nous apprend que depuis le mois de juillet dernier, trois millions
de m3 ont été récupérés. Et sans prières de l'istisqa ! On ne le voit pas
tellement on s'y est habitué, mais les fuites d’eau font des ravages.
D’ailleurs, l’Algérie a un problème existentiel avec les fuites de façon
générale.
Après les homériques et massives fuites du bac, voici que se poursuivent,
tranquillement, paisiblement, vaille que vaille, goutte à goutte, les fuites
d’eau potable. Y’a que les fuites d’informations qui ne peuvent se concevoir
dans ce pays de toutes les fuites !
A. T.
digoutagesoir@yahoo.fr

Categorie(s): chronique du jour

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..