DIGOUTAGE: Résiduel, c’est fini

Lesoir; le Dimanche 12 Mars 2017
2

Par Arris Touffan
On se souvient tous de la thèse du terrorisme résiduel qui prévalait dans les
années 1990. Plus le terrorisme était cruel, plus le discours officiel lui
prédisait une fin proche. Eh bien, à en croire Kamel-Rezzag Bara, conseiller du
président de la République, c’en est fini de cet élément de langage. On passe à
la phase d’après. Il faut désormais considérer le terrorisme comme un phénomène
endémique avec lequel il faut faire. Tant qu’on admet l’islamisme, pas possible
de faire autrement !
A. T.
digoutagesoir@yahoo.fr

Categorie(s): chronique du jour

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..