EGYPTE: Rixe sanglante au Caire

Lesoir; le Lundi 3 Avril 2006
2

L'ex-chef du parti égyptien néo-Wafd (libéral) Noumane Gomaa et 14 autres personnes, dont un député, vont être emprisonnés pendant quatre jours, à la suite d'une rixe sanglante au Caire, a-t-on appris hier de source de sécurité. “Le bureau du procureur général a décidé d'emprisonner M. Gomaa, le député Ahmad Nasser, son fils Achraf et douze autres personnes pendant quatre jours”, a-t-on indiqué de même source.Au bout de ces quatre jours, les 15 personnes pourraient être gardées en prison pour 15 jours supplémentaires, à l'issue desquels elles doivent être présentées à la justice. Les quinze Egyptiens sont accusés d'”incitation au meurtre, d'incendie criminel, de dommages, d'utilisation d'armes à feu sans permis et d'incitation à l'émeute”, selon cette source. Samedi, 23 Egyptiens ont été blessés par balle au cours d'affrontements entre les partisans de M. Gomaa, démis de ses fonctions en janvier, et ceux de son successeur Mahmoud Abaza au siège du parti, dans le quartier central de Dokki. Une centaine de partisans armés de M. Gomaa avait pris d'assaut le matin le siège du néo-Wafd et tenté d'en chasser les partisans du nouveau chef. En fin de journée, Noumane Gomaa avait été arrêté sur décision du procureur général, Maher Abdel Wahed. L'agence gouvernementale Mena a rapporté que M. Gomaa lui-même avait ouvert le feu avec ses partisans sur les personnes présentes dans le bâtiment. Des journalistes figurent parmi les blessés. Arrivé troisième lors de la présidentielle de septembre 2005 avec 2,9% des voix, M. Gomaa a été démis de ses fonctions au sein du parti sur décision de la direction du néo-Wafd “à cause de ses décisions unilatérales et de son comportement de tyran”, avait indiqué Mohammad Kamel, haut responsable du parti. L'adjoint de M. Gomaa, Mahmoud Abaza, avait été nommé à la tête du néo-Wafd, lors d'une élection au sein de l'assemblée générale. M. Gomaa, 71 ans, qui dirigeait le parti depuis 2000, a contesté cette décision. La crise couvait au sein du néo-Wafd depuis les dernières élections, la présidentielle puis les législatives de novembre, qui ont vu le parti remporter 6 sièges sur les 454 du Parlement.

Categorie(s): monde

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..