ÉLECTION DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA CHAMBRE AGRICOLE DE TIARET: La bourde du ministère de l’Agriculture !...

Lesoir; le Jeudi 22 Decembre 2016
2

L’indignation a battu son plein avant-hier au sein
des membres du conseil d’administration de la Chambre agricole de la
wilaya de Tiaret en raison d’une bourde monumentale commise par le
ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche.
L’arrêté ministériel, portant liste nominative des présidents des CA des
Chambres au niveau national issus des dernières élections et adressé par
fax en date du 19 décembre 2016 sous le n°2120, n’a pas été sans sidérer
plus d’un parmi le bureau local et même les agriculteurs de la région.
Ces derniers qui ont voté à l’unanimité pour le compte de Larbi Abdi
avec 35 voix sur les 39 exprimées ont eu la désagréable surprise de voir
figurer sur la liste «officielle» le nom de Mokhtar Amara, lequel n’a
récolté que 24 points. Celui-ci, tout en reconnaissant l’écrasante
victoire du lauréat, s’est dit incapable d’assumer le poste de président
du conseil au vu de son inexpérience dans la gestion d’une telle
organisation, ajoutant que seul Abdi Larbi a les qualités requises.
Les élections qui se sont déroulées le 3 novembre 2016 au siège de la
wilaya, en présence du secrétaire général, du directeur de wilaya des
services agricoles et surtout des candidats, ont été marquées, faut-il
le préciser, par une transparence sans faille, même si certains
mécontents auraient introduit «discrètement» des recours.
Devant cette situation qui ne cesse de susciter moult interrogations au
sein de la corporation, les membres du conseil ont immédiatement réagi
en saisissant la même journée le ministre concerné avec des copies pour
information au wali de la wilaya et au président de la Chambre nationale
de l’agriculture. Selon certains agriculteurs que nous avons contactés,
il s’agit là de manœuvres incarnant tout bonnement les mauvaises
intentions de ceux qui voulaient à tout prix s’accaparer le poste de
président.
Reste maintenant au ministère de l’Agriculture de sévir pour situer les
responsabilités d’une telle gabegie et rétablir enfin le président élu
dans ses droits, d’autant qu’un P-V officiel sur le déroulement et les
résultats des élections lui a été transmis à temps, nous fait-on savoir.
Mourad Benameur

Categorie(s): régions

Auteur(s): Mourad Benameur

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..