ENVIRONNEMENT : Les experts à la rescousse

Lesoir; le Samedi 13 Janvier 2018
2

Le Centre national de développement des ressources biologiques, le
Commissariat national du littoral et l'Agence nationale des changements
climatiques sont désormais dotés de conseils scientifiques. Les experts
qui y siègent seront consultés afin de mettre en œuvre la politique du
secteur.
Nawal Imès - Alger (Le Soir) - Des spécialistes dans différents domaines
touchant à l’environnement composent désormais les trois organismes
dépendant du ministère de l'Environnement et des Energies renouvelables.
Ils ont été installés jeudi par Fatma-Zohra Zerouati dans une première
démarche visant à les réactiver. Au nombre de 50, ils sont investis de
la mission d’apporter leur contribution dans le cadre des projets ayant
trait à la préservation de l’environnement et d’imaginer des solutions.
La ministre du secteur les a assuré hier qu’aucune action ne pouvait
être engagée sans le concours des spécialistes, chacun dans son domaine
ajoutant que l'activation de ces conseils scientifiques était non
seulement «importante» mais également «urgente» pour permettre de
dégager une vision et d'anticiper les solutions surtout, dit-elle, que
le pays avait ratifié plusieurs conventions internationales relatives à
la préservation des ressources naturelles dont il va falloir préserver
le capital afin de faire de l'environnement un secteur réellement
productif. Les trois organismes concernés, qui jouissent de la personne
morale et de l'autonomie financière et sont gérés par un conseil
d'orientation et dirigées par un directeur général, auront, selon la
ministre du secteur, un rôle consultatif. Ils seront consultés lorsqu’il
s’agira de questions à caractère scientifique et pourront ainsi formuler
des propositions dans le cadre de la stratégie relative au littoral, aux
changements climatiques et aux ressources biologiques. Ils sont ainsi
appelés à contribuer à la préservation des énergies biologiques et au
renforcement du tourisme écologique à travers la protection des espèces
uniques et la définition des sites écologiques importants. Ils seront
chargés également de l'élaboration d'un modèle de l'économie verte et
l'encouragement des investissements dans le domaine de l'entreprenariat
vert. Les conseils scientifiques serviront d’outils d'orientation et
d'assistance pour la concrétisation des projets. Ils seront, ajoute
Zerouati, régulièrement évalués afin que l’ensemble des organismes sous
tutelle du ministère de l’Environnement se mettent à niveau pour
répondre aux nouvelles missions qui sont assignées au secteur.
N. I.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): N. I.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..