FLN: Ould-Abbès interdit le cumul des postes de responsabilité à ses parlementaires

Lesoir; le Mercredi 11 Octobre 2017
2

Le secrétaire général du Front de libération
nationale, Djamel Ould-Abbès, a adressé, hier, une note aux deux chefs
des groupes parlementaires du parti, à l’Assemblée populaire nationale
et au Conseil de la Nation faisant état de sa décision d’interdire,
désormais, «le cumul des postes de responsabilité au niveau des
structures parlementaires et des instances régionales et
internationales». Cette décision s’applique à l’ensemble des députés et
sénateurs du parti.
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - «Par souci d’équité entre mesdames et
messieurs les parlementaires du parti à l’Assemblée populaire nationale
et au Conseil de la Nation, le secrétaire général du parti, le docteur
Djamel Ould-Abbès, a pris la décision, ce jour, d’interdire le cumul
entre les postes de responsabilité au niveau des structures
parlementaires et la représentation au niveau des instances et des
regroupements parlementaires régionaux et internationaux. De même que la
présidence des groupes d’amitié (parlementaires), et ce, afin de
permettre au plus grand nombre de parlementaires de parvenir à ces
postes de responsabilité.» Le patron du FLN inclut, dans cette même
décision, les missions parlementaires à l’étranger. Il écrit, à cet
effet, dans cette même note, dont nous détenons une copie, que
«concernant, par ailleurs, la participation aux délégations
parlementaires en mission à l’étranger, les deux présidents respectifs
du groupe parlementaire du parti à l’Assemblée populaire nationale et au
Conseil de la Nation sont chargés d’y désigner les parlementaires du
parti, en respectant le principe de l’alternance».
Cette décision, réclamée par la majorité des parlementaires depuis des
années, est de nature à mettre fin à quelques situations de monopole de
certains députés et sénateurs influents. Il faut préciser, ici, que les
postes de responsabilité au niveau de l’APN et du Sénat, comme les
postes de vice-président et de chef de groupe parlementaire, et de
président de commission permanente sont très prisés et font, à chaque
fois, l’objet de batailles féroces entre les parlementaires, au FLN et
ailleurs, et ce, en raison des forts privilèges qu’ils confèrent à leurs
titulaires : une forte prime de responsabilité faisant, par exemple,
qu’un vice-président ou un chef de groupe parlementaire est nettement
mieux payé qu’un ministre en exercice ! Ils ouvrent également droit à
d’autres privilèges liés à la fonction (véhicule officiel avec
chauffeur, secrétaire, etc).
S’agissant des postes au niveau des instances parlementaires
internationales ou les missions à l’étranger, inutile de préciser que
les indemnités et les frais de missions, pris en charge par le budget de
l’Assemblée ou du Sénat, ainsi que les instances internationales en
question, sont attribués en devises. D’où, bien sûr, la concurrence que
la moindre petite mission à l’étranger, par exemple, suscite chez bien
des parlementaires. Le FLN, qui compte le plus de parlementaires au
niveau des deux Chambres, vit d’ailleurs, à chaque fois qu’il est
question de procéder à la désignation à des postes de responsabilité à
l’APN et au Sénat, de véritables secousses. Souvent, les titulaires de
ces mêmes postes étaient allés jusqu’à engager une épreuve de force avec
la direction nationale du parti, lorsqu’ils n’y étaient pas reconduits.
Certains iront même jusqu’à la «rébellion», et ces dernières années,
cela est presque systématique ! Notamment, depuis les fameuses
augmentations des «indemnités» des parlementaires de 2008. C’est dire
l’importance de cette note de Djamel Ould-Abbès qui paraît, à première
vue, anodine. Ce faisant, il aura l’appui de la majorité de ses
parlementaires ce qui constitue un atout de taille à la veille de
l’ouverture officielle de la campagne électorale en prévision des
élections locales du 23 novembre prochain que le FLN entamera à partir
de Tizi-Ouzou où le secrétaire général animera son tout premier meeting,
le 29 octobre.
K. A.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): K. A.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..