FOIRE DU MIEL À SIDI MOUSSA (ALGER): Réelle mise en valeur du produit algérien 100% naturel

Lesoir; le Dimanche 14 Janvier 2018
2

Les foires du
miel et des produits de la ruche qu’organise ici et là la dynamique
Association des apiculteurs de la wilaya d’Alger, connaissent un franc
succès populaire. Elles sont un réel coup d’accélération pour la
valorisation du miel algérien 100% naturel.
Aussi, la contribution de quelques-unes des plus importantes communes de
la capitale, ainsi que l’aide des structures du ministère de
l’Agriculture, voire ceux du Tourisme et de l’Artisanat et l’intérêt
sans cesse accru des visiteurs-acheteurs, devraient permettre, à coup
sûr, aux apiculteurs de la wilaya d’Alger forts encouragés, du reste,
par leur politique particulièrement porteuse, de passer nettement à la
vitesse supérieure. A Sidi Moussa, daïra de Baraki, la deuxième
exposition-vente de la nouvelle année, qui a débuté il y a une semaine
et se poursuivra jusqu’à la mi-mois, attire quotidiennement un large
public et offre un grand choix de miel du terroir (eucalyptus, euphorbe,
jujubier, chardon, romarin, néflier, fleurs de montagnes, oranger,...)
et de nombreux dérivés de la ruche (pollen, gelée royale, propolis...).
«La quinzaine d’exposants, tous habitués des foires et véritables
professionnels, a de quoi satisfaire tous les goûts à des prix
imbattables. L’aide et la contribution effective des élus de l’APC de
Sidi Moussa, ont fait que, jusque-là, la réussite de la foire soit
totale. Nous remercions M. Saïd Bouteldja, le président de l’APC et son
équipe qui nous ont accueillis les bras ouverts», ont tenu à dire M.
Saïd Chabane et Abdelkader Bey, deux des membres de l’ les plus actifs.
Se présentant devant des stands bien dressés et judicieusement
achalandés, les visiteurs-acheteurs sont cordialement invités à goûter
gratuitement les différents parfums de miel exposés. «Les visiteurs de
différentes couches d’âge et sociales, sont très à l’écoute quant aux
conseils donnés par les apiculteurs présents. Nos prix sont à la portée
de toutes bourses et extrêmement concurrentiels. Le fait que la vente se
fait directement du producteur au consommateur ne laisse pas la moindre
place à l’arnaque et aux pseudo-vendeurs, et même au miel industriel
importé loin d’être naturel à 100%», ajoutera, à son tour, M. Hakim
Oudaïne, apiculteur à Birtouta, dont la réputation a largement dépassé
les frontières de la capitale. Comme il est de tradition et en marge de
la foire, les organisateurs ont tenu à rendre visite aux personnes âgées
de Sidi Moussa, auxquelles ils ont offert le divin produit et certains
dérivés de la ruche. Ils ont, par ailleurs, organisé un concours sur
l’apiculture et le miel, pour les élèves de la 5e année du primaire et
dont les meilleurs ont été récompensés à leur tour par une petite
dotation en miel. Respectant un programme bien établi, les responsables
de l’association des apiculteurs de la wilaya d’Alger planteront de
nouveau le décor, la semaine prochaine, à Baraki, une des communes les
plus populeuses d’Alger.
Abdenour Belkheïr

Categorie(s): régions

Auteur(s): Abdenour Belkheir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..