Haltérophilie: Congrès de la CAH: Adoption des différents bilans à Alger

Lesoir; le Mercredi 1 Mars 2017
2

Les membres de l’assemblée générale (AG) de la
Confédération africaine d’haltérophilie (CAH) ont adopté mardi à Alger
les différents bilans d’activité du mandat olympique 2013-2016, lors du
Congrès annuel qui sera suivi par l’assemblée élective.
Les travaux du Congrès auxquels ont assisté les représentants de 15 pays
dont l’Algérie ont été ouverts par le président sortant de la
Confédération, le Libyen Khaled Mhalhal qui a remercié la Fédération
algérienne d’haltérophilie (FAH) pour avoir accueilli le Congrès annuel
et l’assemblée élective, avant de présenter les membres du Congrès ainsi
que ceux du bureau exécutif de la Fédération internationale
d’haltérophilie (FIH) et son président, le Hongrois Tomas Ajan,
présents. Outre l’Algérie, le Congrès annuel de la CAH a enregistré la
présence des représentants ou présidents de fédération de Maurice,
Cameroun, Maroc, Libye, Tunisie, Ghana, Nigeria, Afrique du Sud, Egypte,
Tunisie, Ouganda, Seychelles, Madagascar et Swaziland, alors que le
Congo et le Kenya étaient absents. Avant de procéder à la lecture des
différents bilans, le président de l’instance africaine a donné à
l’assistance un aperçu sur l’«avancée» connue par l’haltérophilie dans
le continent, qualifiant les efforts fournis par l’ensemble des pays de
«colossaux» dans une discipline très difficile qui nécessite aussi des
moyens considérables. «L’haltérophilie algérienne est leader en Afrique
et a donné de la qualité à notre continent depuis des années. Sa
présence dans les compétitions continentales et mondiales contribue
grandement au développement de l’haltérophilie et sa promotion avec une
politique basée sur l’émergence de jeunes talents. La présence de la
famille de l’haltérophilie africaine et surtout de celle de l’instance
internationale en Algérie dénote du poids de ce pays», a déclaré Mhalhal
dans son intervention. «Les travaux de l’instance continentale ont une
importance considérable et la présence de pas moins de cinq membres du
bureau exécutif de la Fédération internationale dont son président
dénote de la place de choix de l’haltérophilie algérienne chez ces deux
instances», a indiqué pour sa part le président de la Fédération
algérienne d’haltérophilie, Aziz Brahimi. A l’ordre du jour de la
réunion d’Alger figure aussi le renouvellement des instances de la CAH,
sachant que le représentant du Swaziland n’aura pas le droit de voter
(pour non-paiement des cotisations). Les élections de la CAH devaient
avoir lieu plus tard dans la journée d’hier, après les travaux du
Congrès annuel. Le président sortant Khaled Mhalhal est le seul candidat
à sa propre succession, alors que du côté algérien, Aziz Brahimi est
candidat au poste de vice-président. Les élections porteront aussi sur
les quatre autres postes de vice-président et les cinq membres qui
constitueront le bureau exécutif de la Confédération pour le prochain
mandat olympique (2017-2020). Il est à rappeler que le bureau exécutif
de l’instance continentale est composé de 12 membres.

Categorie(s): sports

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..