Il a rencontré hier les syndicats du secteur: Baba Ahmed prend les devants

Lesoir; le Lundi 30 Decembre 2013
2

Les syndicats autonomes du secteur de l’éducation
avaient, hier, rendez-vous avec le ministre du secteur. Une rencontre
qui intervient
à quelques jours de la fin des vacances d’hiver. A l’ordre du jour :
l’état d’avancement des différentes revendications exprimées par les
syndicats.

Nawal Imès - Alger (Le Soir)
Abdelatif Baba Ahmed prend les devants.
Avant même la reprise des classes, il a réuni hier les syndicats
représentatifs du secteur pour une réunion avec un ordre du jour bien
précis : évaluer le degré d’avancement des différentes revendications
des syndicats.
Plusieurs dossiers étaient à l’ordre du jour : dispositions du statut
particulier, logements de fonction et médecine du travail pour ne citer
que ces trois questions toujours en suspens.
Après concertation avec la Fonction publique, le ministère des Finances,
ceux de la Santé et de l’Habitat, le département de Baba Ahmed était en
mesure hier de donner des réponses aux syndicats qui partagent
pratiquement l’ensemble de ces revendications.
C’est le cas de l’intégration des enseignants du cycle primaire dans les
nouveaux grades ainsi que les enseignants dits «en voie de disparition»
comme le stipule le statut particulier.
Le dossier des professeurs des lycées techniques était également sur la
table des négociations.
La revendication de la régularisation de leur situation est commune à
plusieurs syndicats du secteur. Idem pour la médecine du travail, les
logements de fonction.
Des dossiers sur lesquels le ministère s’était engagé à répondre avant
le 31 décembre. C’est désormais chose faite.
Le département de Baba Ahmed aura tenu ses engagements en terme de
timing. Reste à savoir si les réponses données sur les différents
dossiers auront réussi à convaincre les partenaires sociaux.
Le premier trimestre avait été marqué par une grève à l’appel du Cnapest.
Le bras de fer avec le ministère de l’Education avait duré plusieurs
semaines avant que la crise ne soit désamorcée suite à une réunion
marathon.
Un procès-verbal avait été alors signé entre les deux parties.
Le ministère de l’Education s’y engageait à prendre attache avec tous
les départements concernés par les différentes revendications. Les
syndicats qui attendaient cette réunion, terminée tard en fin de
journée, en tireront des conclusions qui seront certainement décisives
pour le déroulement du reste de la fin de l’année.
N. I.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): N. I.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..