Il se tiendra du 14 au 16 mai prochain: L’Algérie abrite le Forum pharmaceutique international

Lesoir; le Jeudi 20 Avril 2017
2

C’est l’Algérie qui abritera la 18e édition du Forum
pharmaceutique international. Plus de 3 000 participants sont attendus à
cet événement pour débattre de la santé, de l’industrie du médicament et
tracer une éventuelle stratégie de coopération entre les pays africains.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - L’Ordre national des pharmaciens
a organisé hier une conférence de presse pour annoncer la tenue de
l’événement qui se déroulera au Centre international des conférences
(CIC).
Le Forum est organisé annuellement par l’IOPA (Inter Ordre des
pharmaciens africains), l’Ispharma (Intersyndicale des pharmaciens
africains), l’Acame (Association des centrales d’achat des médicaments
essentiels) et les DPM. Plus de 3 000 professionnels du secteur de la
santé et de l’industrie pharmaceutique dont environ 1 500 pharmaciens
issus de l’Algérie, du continent africain et du monde sont attendus.
L’organisateur a rappelé que le Forum international pharmaceutique
africain a été créé par le Conseil africain des ministres de la Santé à
Yaoundé (Cameroun) en 1999, et sa première édition s’est tenue au Bénin
en 2000, et en 2016, il s’est tenu en Tunisie. Le Forum portera sur deux
grands thèmes, l’amélioration de la gouvernance du monde pharmaceutique
africain et mondial et le développement de l’industrie pharmaceutique
africaine et de la coopération intracontinentale. Des questions liées à
l’éthique, la déontologie et la réglementation, les exercices et
qualifications liés à la profession, la recherche biomédicale et les
bonnes pratiques pharmaceutiques, l’amélioration de l’accès aux
médicaments essentiels et aux innovations thérapeutiques, la qualité et
la fiabilité des médicaments, et la promotion d’une utilisation
rationnelle des médicaments sont autant de thèmes qui seront discutés
lors des différents workshop et de tables rondes qui sont programmés
pendant deux jours. Selon le président de l’Intersyndicale des
pharmaciens africains, présent à cette conférence, l’Algérie a été
désignée il y a seulement six mois pour abriter ce forum. Sur un ton
humoristique, il dira que «l’Algérie a attendu que le forum fête son âge
de la majorité pour l’organiser». Plus sérieux, il a indiqué que
l’Algérie, avec une production locale de plus de 60 médicaments, assure
au niveau africain le développement du secteur de l’industrie
pharmaceutique. L’Afrique importe près de 90% de ses besoins en
médicaments essentiels hors continent. C’est pourquoi, les pays
africains comptent développer leur coopération. D’ailleurs, les experts
africains présents hier ont indiqué qu’ils comptent repartir de ce forum
en créant un pont entre l’Algérie et l’Afrique.
L’Union africaine compte, pour sa part, créer en 2018 une Agence
africaine de médicament.
S. A.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): S. A.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..