Institut du monde arabe : Hommage parisien à Amar Ezzahi

Lesoir; le Samedi 12 Aout 2017
2

L’Institut du monde arabe (IMA) de Paris rendra un
hommage à Amar Ezzahi en décembre prochain. En cette occasion, un
concert chaâbi sera animé par l’artiste algérien Kamel Aziz, le 3
décembre 2017 à l’IMA.
Kamel Aziz, qui a animé un concert jeudi dernier à la salle Ibn Zeydoun
à Alger, est un des plus brillants représentants de ce qu’on appelle «la
nouvelle vague» ou «la nouvelle génération» des chanteurs chaâbi.
Amar Ezzahi, parti il y a moins d’une année (le 30 novembre 2016), a
laissé un immense vide dans la galaxie du chaâbi, la musique populaire
algéroise par excellence. Un grand nombre de jeunes et de moins jeunes
artistes essayent de l’imiter ou, du moins, de s’inspirer de son style.
Malgré sa discrétion et sa vie la plupart du temps retiré de la scène
artistique «officielle», il a influencé un grand nombre d’artistes. Il
est un des artistes algériens les plus populaires et les plus adulés,
même par les adeptes d’autres genres musicaux traditionnels ou même
modernes. Des centaines de milliers de personnes avaient assisté à son
enterrement au cimetière El-Kettar, situé dans son quartier Bab-el-Oued.
Les gens retiennent d’Amar Ezzahi qu’il a été un grand artiste mais
aussi et surtout un homme pieux, de grandes qualités humaines, qui a
volontairement préféré de vivre dans la simplicité au milieu du peuple.
L'Institut du monde arabe (Paris), qui célèbre cette années ses trente
ans d’existence, est une institution à vocation culturelle qui œuvre,
depuis sa création en 1987, à faire connaître les cultures plurielles
des pays arabes, tout en se posant comme une tribune d'échanges et de
dialogue entre le Nord et le Sud. Doté d'un budget annuel de 24 millions
d'euros, financé à parts égales par la France et l'ensemble des 22 pays
arabes, membres de son conseil d'administration, l'Institut accueille
régulièrement des artistes de tous bords. Il abrite régulièrement
différentes activités culturelles et artistiques. Une «Biennale des
photographes du monde arabe contemporain» y est prévue du 13 septembre
au 12 novembre 2017. L’IMA abritera également, du 26 septembre 2017 au
14 janvier 2018, une exposition intitulée «Chrétiens d’Orient. Deux
mille ans d’histoire». Kader B.

Categorie(s): culture

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..