Le coup de bill’art du Soir: Brouille art

Lesoir; le Mardi 21 Mars 2017
2

Par Kader Bakou
Dans les années 1950 est apparu le mouvement artistique pop art en
Grande-Bretagne, puis aux Etats-Unis. Le concept du pop art, qui a
contesté les traditions (artistiques), se présente plus dans l'attitude
donnée à l'œuvre que par l'œuvre elle-même. Il est caractérisé par des
thèmes et des techniques tirés de la culture de masse populaire, tels
que la publicité, la bande dessinée et les objets culturels mondains. Le
pop art est souvent interprété comme une réaction aux idées dominantes
de l'expressionnisme abstrait. Le pop art, comme la musique pop, vise à
utiliser des images populaires en opposition à la culture élitiste dans
l'art. Le pop art et le minimalisme sont considérés comme les derniers
mouvements artistiques modernes et, ainsi, les précurseurs de l'art
post-moderne, voire même des exemples, précoces, de l'art post-moderne.
L’art minimal, ou minimalisme, apparu à New York dans les années 1960,
est un mouvement artistique qui cherche à réduire au minimum les
éléments nécessaires à la compréhension du spectateur. Ensuite est
apparu le street art ou art urbain, un mouvement artistique contemporain
qui regroupe toutes les formes d’art réalisées dans la rue ou dans des
endroits publics et englobe diverses techniques telles que le graffiti,
le pochoir, la mosaïque, le sticker ou l'affichage. C'est principalement
un art éphémère, vu par un large public.
Jusqu’où ira cette «popularisation» ? Si tout devient de l’art, il n’y
aura, en réalité, plus d’art et plus d’artistes. Trop d’art tuera
certainement l’art !
K. B. 
bakoukader@yahoo.fr

Categorie(s): culture

Auteur(s): Par Kader Bakou

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..