LES LISTES DES EMPLOIS TEMPORAIRES PASSÉES AU CRIBLE: Les indus bénéficiaires rayés des effectifs à Tiaret

Lesoir; le Mardi 27 Decembre 2016
2

Lancée il y a quelque temps, l’opération
d’assainissement des listes des bénéficiaires d’emploi au titre du
Dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP) s’est soldée par
la résiliation de plusieurs contrats dont 600 durant les huit derniers
mois de l’année en cours.
Cette mesure a permis de réduire sensiblement la masse salariale
mensuelle qui était initialement de l’ordre de 25 milliards de centimes
à 16 milliards seulement. Ce gain pourrait s’accroître au fur et à
mesure dans la mesure où l’opération d’assainissement toujours en
vigueur pourrait débusquer d’autres indus bénéficiaires.
Constituées de conseillers relevant de l’Anem et d’un représentant de la
Direction de wilaya de l’emploi, les équipes en charge de cette mission
ont, en effet, passé au crible les postes octroyés dans le cadre du CID
et du CIP aussi bien dans le secteur économique que dans celui de
l’administration publique où le nombre est exagérément palpable.
Les indus bénéficiaires se sont vu notifier des décisions de résiliation
pour cumul entre deux ou parfois plusieurs programmes à la fois, ce qui
est contraire à la réglementation. D’autres, en revanche, ont subi le
même sort pour avoir bénéficié de l’un des dispositifs de création
d’activités Cnac, Ansej, Angem sans pour autant le déclarer.
Les enquêteurs n’ont pas eu la tâche facile face à l’énormité des cas
décelés en termes d’abandon, de démission ou encore de réussite dans des
concours de recrutement. Pis encore, certains bénéficiaires
simultanément inscrits à l’université ou en formation professionnelle
percevaient des salaires sans qu’ils soient dénoncés par leurs
employeurs.
L’on croit savoir qu’une bonne partie des effectifs radiés ont introduit
des recours auprès des 5 agences de l'Anem réparties à travers les
communes de Tiaret, Sougueur, Mahdia, Ksar Chellala et Frenda pour être
examinée au niveau de la Direction de l’emploi.
De l’avis de Zergui Mokhtar, directeur de l’Anem à Tiaret, l’opération
d’assainissement devrait constituer une opportunité de taille pour
apurer les listes des bénéficiaires, et du coup, sensibiliser les
employeurs ainsi que les demandeurs pour la réussite de ces programmes
dédiés, entre autres, à la résorption du chômage et la promotion de
l’emploi.
Mourad Benameur

Categorie(s): régions

Auteur(s): Mourad Benameur

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..