LES LISTES ÉLECTORALES DU FLN S’ÉTABLISSENT DANS LA DOULEUR À BOUMERDÈS: Les dinosaures font de la résistance

Lesoir; le Jeudi 14 Septembre 2017
2

Selon nos informations émanant de sources sûres,
l’actuel président de l’APW de Boumerdès, Ahmed Ziane Khodja, également
ancien sénateur élu sur la liste du FLN est écarté de la liste de ce
parti aux élections du 23 novembre 2017.
D’autres militants accusés de squatter tout le temps le FLN pour figurer
aux premières loges des listes électorales sont également écartés
affirment nos sources. Cela n’a pas été de tout repos pour Nacer Benebri,
sénateur qui a été chargé par le secrétaire général du FLN, Djamel Ould
Abbès, en vertu de la décision numéro 49/2017 de superviser, avec l’aide
de 4 autres cadres du parti formant une commission chargée des
élections, de la collecte des listes.
Mercredi matin, il s’apprêtait à rejoindre Alger pour faire le second
dépôt de listes. Avant de démarrer, il nous confiait. «Depuis notre
installation, toutes les embûches possibles ont été mises sur notre
chemin. Des assemblées générales de 15 kasmas ont été organisées
illégalement dans des cafés. Malgré le climat déletère, nous avons
déposé au niveau central 10 listes des communes et de l’APW. Pour
certaines communes, nous avons déposé deux listes à cause des
divergences entre militants. 10 listes sont finalisées et vont être
déposées. 5 autres sont en cours de traitement.»
Pour rappel, la wilaya de Boumerdès comptent 32 communes. Benebri qui a
fait le parcours en débutant comme simple élu de la commune de Cap
Djinet, puis maire de la même localité, puis vainqueur au second tour
des primaires du FLN contre justement Ziane Khodja avant d’arracher haut
la main le poste de sénateur au RND, découvre que l’exercice de la
responsabilité au sein du plus vieux parti algérien n’est pas une mince
affaire.
Un observateur de la scène politique locale assène à ce propos. «Au FLN,
tout le monde veut la responsabilité, tout de suite. La patience,
l’innovation et surtout l’alternance sont des produits de luxe.» Benebri,
c’est le contraire. C’est un passionné que nous avions découvert à la
fin des années 1990 lorsqu’il était cadre des forêts et parcourait les
montagnes pleines de danger pour aider au développement rural.
Dans le rapport adressé à la direction nationale, le sénateur montre du
doigt l’actuel P/APW et un petit entrepreneur des Issers, un certain
Gherbi. «Ce dernier est une véritable calamité pour la réputation de
notre parti.» Nous confie un vieux militant.
Au sujet de cet entrepreneur qui a des dossiers sur le foncier au niveau
de la commune des Issers, qui s’agite également au sein des associations
soutenant le programme du chef de l’Etat, Benebri écrit dans un rapport
adressé à Ould Abbès. «Il dit ( Gherbi ndlr) que le secrétaire général,
la direction du parti et le président de la république lui ont fait la
promesse qu’il sera le tête de liste de l’APW de Boumerdès.» «Le FLN
serait-il tombé si bas pour que son président et son secrétaire général
s’occupent du classement d’un individu controversé issu d’une province ?
En fait, ce qui fait courir certains, c’est le poste de sénateur ou un
siège de l’APW pour le faire fructifier.» Estime le vieux militant.
Abachi L.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): Abachi L.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..