Mohamed Tahmi à Bouira :: «D’abord la massification, ensuite les performances»

Lesoir; le Lundi 30 Decembre 2013
2

Venu inspecter les projets relevant de son secteur au
niveau de la wilaya de Bouira, le ministre de la Jeunesse et des Sports,
Mohamed Tahmi, dira que l’effort de l’Etat tend vers la mise à
disposition des collectivités locales, des infrastructures nécessaires
pour la pratique du sport dans toutes les disciplines, avec comme
politique étatique, la massification de cette pratique.
Ce n’est qu’après avoir assuré cette massification que les performances
peuvent venir. «Nous avions des élites à une certaine époque mais pas
ces dernières années», dira le ministre à l’adresse du député Ould
Hocine, qui l’a interpellé sur le complexe sportif et le stade, qui
manquent cruellement à la ville de Sour-El-Ghozlane dont le club de
football, qui a joué pendant plusieurs années au niveau de la première
Ligue, patauge actuellement dans des problèmes, dont le manque de stade
n’est pas des moindres. Le ministre a assuré le député quant à la
décision prise par son département de dégager une enveloppe conséquente
pour la construction d’un stade digne de ce nom à Sour-El-Ghozlane. Cela
étant, et pour revenir aux performances sur lesquelles il a insisté en
rappelant que ces dernières années, les résultats sont en deçà des
attentes», le ministre dira que la seule solution pour arriver à de bons
résultats est la massification de la pratique du sport individuel ou
collectif. Pour ce faire, l’Etat est prêt à investir pour la réalisation
des infrastructures nécessaires. A l’exemple de Bouira, qui a bénéficié
de 10 piscines semi-olympiques dont huit sont déjà opérationnelles, en
comptant celles de Lakhdaria et Bechloul qu’il avait inaugurées hier,
ainsi que le terrain de football engazonné construit à Tikjda qu'il a
inauguré également le même jour, la salle omnisports et la piscine dont
la réalisation est prévue pour l’année 2014.
Toutes ces infrastructures, ajoutées aux remontées mécaniques qui
devront être réhabilitées au courant de l’année 2014 pour relancer la
pratique du ski, seront d’un apport considérable pour le sport d’élite
mais également de masse, à Tikjda. Une pratique qui devra être
démocratisée et toucher un plus large public, ainsi que les touristes.
Ces derniers auront à leur disposition, outre les 400 lits disponibles
actuellement au niveau du CNSLT, dont l’hôtel Djurdjura de 120 lits, qui
a été restauré, a été inauguré hier, 400 autres lits sous forme de
chalets qui seront réceptionnés au courant de l’année prochaine.
Y. Y.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): Y. Y.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..