MOSQUÉE EL ATIK IBN- KHALDOUN DE GUELMA: Deux bureaux en litige

Lesoir; le Samedi 3 Novembre 2007
2

Décidément, même les lieux de culte ne sont pas épargnés par des individus peu scrupuleux qui n’hésitent pas à falsifier des documents pour décrocher un deuxième agrément de l’Association religieuse de la mosquée El Atik Ibn-Khaldoun, édifiée en 1852 dans le quartier populaire de Bab-Souk, sur les hauteurs de Guelma-ville.En effet, cette honorable mosquée est déjà gérée par un dynamique bureau présidé par un vrai notable de la ville du 8-Mai-1945, El Hadj Mokhtar Lokba, qui dispose depuis 2005 d’un agrément officiel notifié par les services de la Drag de la wilaya de Guelma. Pour des raisons inexpliquées, ces mêmes services ont accordé un second agrément parallèle à un groupe de fidèles, qui avaient déposé un dossier truffé d’irrégularités. S’apercevant de cette démarche délictuelle, le président légal de l’association religieuse a saisi la justice. Selon notre interlocuteur, qui nous a présenté des documents officiels, l’instruction a confondu les cinq énergumènes, désormais poursuivis, pour faux et usage de faux, et qui ont été condamnés par la cour de Guelma. Convaincu du bien-fondé de sa juste cause, le plaignant a interjeté appel pour préjudice moral, et réclame un dédommagement matériel au profit de l’association religieuse.B. A.

Categorie(s): régions est

Auteur(s): B. A.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..