MOSTAGANEM: Ces étalages festifs qui signalent l'arrivée du Ramadhan

Lesoir; le Jeudi 20 Avril 2017
2

De coutume, les ménages mostaganémois privilégient à
quelques jours du début du Ramadhan un grand nettoyage de leur maison,
l’achat de nouveaux rideaux, de la vaisselle, de l’électroménager et des
produits alimentaires incontournables.
En général, ce n’est que deux mois avant le début du Ramadhan que l’on
commence à évoquer l’importance de sa préparation, afin que le jour J,
toutes les conditions soient réunies pour attaquer ce mois de piété dans
le meilleur esprit possible. Tradition bien établie, la préparation du
Ramadhan est menée aujourd’hui avec attention et avec une communion
toute particulière. C’est l’occasion donc de repeindre à fond son
intérieur et préparer de nouvelles nappes et d’acheter un complément de
vaisselle dont les marmites pour la chorba ou la hrira fabriquées en
terre cuite.
En plus des épices, on fait la tournée pour les emplettes du Ramadhan
sans oublier un passage aux magasins spécialisés dans la vente de fruits
secs tels les pruneaux, les abricots, les raisins et les arachides.
Ces derniers jours, les alentours du souk Aïn Sefra sont envahis du
matin au soir par les clients. Ce marché connaît une véritable saignée
depuis quelque temps déjà sur les produits, dans les magasins et ceux
étalés à même le sol par les vendeurs à la sauvette qui proposent des
prix plus cléments.
Le mois de Ramadhan censé être dédié à la piété et au partage mais au
fil du temps, il est devenu synonyme de consommation à outrance. Pourvu
que la flambée des fruits et légumes ne sera pas au rendez-vous durant
ce mois sacré, surtout que cette année, le mois béni arrive à quelques
jours de la grande saison, ce qui exigera des plats légers dont la
préparation du repas demandera plus de légumes et de fruits. Il y a
aussi des gens qui achètent ou commandent sur des catalogues made in des
vêtements pour leurs enfants histoire de ne pas se retrouver dans la
cohue des achats à la fin du mois de Ramadhan.
Loin du marché et des galeries commerçantes du centre-ville, l’approche
du Ramadhan se fait également sentir dans les supérettes et les surfaces
qui s’offrent une rude concurrence. Certains ont baissé les tarifs en
vue d’attirer le plus de clientèle.
A. B.

Categorie(s): régions

Auteur(s): A. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..