OUM-EL-BOUAGHI: La Cnas sensibilise

Lesoir; le Samedi 27 Janvier 2018
2

Dans une rencontre avec la presse locale, le docteur
Allami, adjoint au directeur de la Cnas, entouré de cadres de la CNAS
d'Oum-el-Bouaghi, a invité les différents journalistes de presse à la
rencontre qui a eu lieu avant-hier au siège de la Caisse où un
communiqué fut remis aux journalistes, un communiqué demandant aux
employeurs de la région de se rapprocher de la Caisse avant l'expiration
des dates légales de dépôt de documents, les déclarations annuelles des
salaires, une date-butoir du 31 janvier 2018.
D'emblée, à l'ouverture de la séance, M. Allami a souligné l'importance
du contenu du communiqué adressé aux employeurs de par son impact, en
soulevant l'esprit de la loi 83/14 notamment son article 14 qui fait
obligation de la déclaration des DAS sous peine de tomber sous les faits
des pénalités de retards. Il a ensuite expliqué les avantages prévus et
pour les employeurs et leurs assurés, sachant que toutes les carrières
des salariés sont liées à l'historique des DAS.
L'intervenant a, en outre, annoncé toutes les facilités mises en place
par la Cnas pour éviter les longs déplacements des employeurs, ces
derniers peuvent se servir des moyens mis en place, le paiement à
distance par interne, et les invite à s'acquitter de cette opération
sans attendre la fin du mois.
Les journalistes présents à cette conférence ne se sont pas limités à
l'objet du jour, et ont convergé vers d'autres informations, telles la
situation de la Caisse, les nouvelles technologies... ce à quoi M.
Allami a répondu aimablement, encore mieux, il a même proposé une autre
rencontre qui sera consacrée à une fiche technique de la Cnas avec
toutes ses données.
M. Allami nous a fait part que son organisme compte une huitaine de
contrôleurs pour plus de 5 000 employeurs parmi lesquels 200
administrations, avec un fichier de 128 400 salariés déclarés, quant au
nombre d'assurés sociaux, il tourne autour de 300 000 parmi lesquels les
actifs et les non-actifs (retraités et ayants droit). Cependant, M.
Allami déplore le volume des créances détenues par les employeurs, un
chiffre qui avoisine les 240 milliards, alors que les dépenses de la
Caisse pour l'exercice 2017 se chiffrent à 3 milliards de centimes pour
les remboursements de produits pharmaceutiques, 9 milliards pour la
prise en charge des hémodialysés, 5 milliards pour les frais de
transport sanitaire et 26 milliards pour les accidents du travail. Sur
un autre plan, les services de la Caisse ont comptabilisé 1 200
infractions à la réglementation, 80 contraintes civiles, 500 plaintes
ont été portées devant les tribunaux et 200 oppositions (saisies de
comptes).
En conclusion, M. Allami a voulu transmettre un message aux employeurs
et en même temps aux assurés les informant de l'importance de la Caisse
et ses répercussions sur la carrière des travailleurs, car, dira-t-il,
les 14,25% déboursés par les employés servent à couvrir les charges
sanitaires, les remboursements des frais de soins, des prises en charge
à l'étranger, des capitaux de décès.... Il a également noté que les
18,75% partent à la Caisse nationale des retraites.
Moussa Chtatha

Categorie(s): régions

Auteur(s): Moussa Chtatha

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..