PALAIS DE LA CULTURE D’ALGER : Exposition sur l'art plastique et la sculpture hongroise

Lesoir; le Samedi 13 Janvier 2018
2

Une
exposition collective de plasticiens et sculpteurs hongrois a été
inaugurée, mardi à Alger, en présence du grand sculpteur Gabor Mihaly.
Plus de vingt œuvres représentant différentes écoles d'art de Hongrie,
classiques et contemporaines, outre des photographies de cinq artistes
de différentes générations, dix sculptures sont présentées durant cette
exposition. Gabor, l'un des plus imminents sculpteurs en Europe, a mis à
l'honneur des sculptures en cuivre dont une statue de mère Teresa.
L'artiste visitera, durant son séjour en Algérie, le site de Aïn El
Fouara (Sétif), dont la statue a fait l'objet d'un acte de vandalisme.
Le photographe Attila Kovacs présente des œuvres avec pour thème de
prédilection la vie sociale, la nature et l'être humain, des
photographies prises lors de ses nombreux voyages à travers le monde.
Mme Eleonora Ur, artiste autodidacte, participe à l'exposition avec
plusieurs toiles réalisées selon la technique du batik, tandis que le
peintre Rudolf Toth, qui vit et travaille à Budapest et à Las Vegas, a
opté pour des œuvres qui reflètent les sentiments humains. Zsolt
Moldovan, autodidacte, signe l'exposition avec des toiles exprimant la
vie sociale, les reliefs, aux côtés de Peter Bezi, coordinateur de
l'exposition et propriétaire d'une galerie à Budapest, qui prend part à
cette exposition avec plusieurs œuvres. A l'issue de l'inauguration de
l'exposition en compagnie de l'ambassadrice de Hongrie à Alger, Helga
Pritz, le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a salué les
relations algérohongroises qui ne cessent de «se renforcer», notamment
avec «l'intensification des relations politiques, économiques et
culturelles». Pour sa part, Mme Helga Pritz a estimé que la Hongrie et
l’Algérie sont unies par des «relations d'amitié ancestrales qui
remontent à avant l’indépendance». Cette amitié se traduit aujourd'hui,
a-telle ajouté, par les «liens intenses qui les unissent et par le
niveau de ces relations sur le triple plan politique, économique et
culturel». Organisée au palais de la culture Moufdi-Zakaria en
collaboration avec le ministère de la Culture et l'ambassade de la
Hongrie à Alger dans le cadre de la coopération culturelle algéro-hongroise,
l'exposition devait prendre fin jeudi dernier (11 janvier 2018).

Categorie(s): culture

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..