Poésie: Lancement de la 4e édition du concours Farès-El-Kaouafi

Lesoir; le Mardi 17 Avril 2018
2

La maison de la culture Mohamed-Seradj de la ville de
Skikda a lancé la 4e édition du concours de poésie Farès El-kaouafi, et
ce, après le succès enregistré par les précédentes éditions, a-t-on
appris mardi du directeur de cet établissement culturel, Zidane
Maghlaoui.
Cette compétition, dont la 4e édition est placée sous le slogan «Aklem
tatroz bil harf sihr el jamal» (Des crayons brodent par lettre la magie
de la beauté) se déroulera en trois étapes, a indiqué à l’APS le même
responsable, précisant que la première, prévue le 27 février en cours,
sera consacrée aux qualifications du 1er tour. Les qualifications au
second tour auront lieu le 10 mars prochain, alors que la dernière
étape, réservée à l'annonce des lauréats, est fixée pour le 19 du même
mois. M. Maghlaoui a également souligné que le but de ce concours, dont
la dernière échéance pour recevoir les candidats est fixée pour le 24
février, est de découvrir les talents dans le domaine littéraire en
général, et poétique en particulier, ainsi que faire connaître le
travail des créateurs dans le domaine de la littérature. Autre objectif
escompté par cette compétition, «c’est d’offrir une opportunité aux
créateurs de valoriser, développer leurs talents et les motiver afin
d’être plus créatifs en vue de contribuer au développement des tendances
littéraires des jeunes et en prendre soin à l'avenir, en sus d’établir
des passerelles pour communiquer et promouvoir la poésie en langue
arabe», a-t-il dit. Ce concours sera ouvert aux poètes de la wilaya de
Skikda âgés de moins de 30 ans, à condition que les poèmes des jeunes
sélectionnés soient rédigés en langue arabe et de ne pas avoir remporté
de prix auparavant, a-t-il précisé.
Cette manifestation, organisée par la maison de la culture Mohamed-Seradj,
en coordination avec l’Office national des droits d’auteurs et droits
voisins (Onda), la Radio nationale et la librairie El-Moutamaiz, sera
encadrée par un jury composé de poètes et d’enseignants universitaires,
a ajouté Zidane Maghlaoui.

Categorie(s): culture

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..