Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD): Grogne à Tizi-ouzou

Lesoir; le Mercredi 1 Mars 2017
2

Pas moins de douze membres du Conseil national du RCD,
parmi lesquels un ex-député, un ex-président d’APW et un ex-président du
bureau régional ont dénoncé hier la direction régionale de Tizi-ouzou
dans une lettre adressée au président du parti et dont une copie nous
est parvenue.
Dans cette lettre, les signataires font état de «dérives jamais égalées
et de violations répétées des dispositions statutaires et réglementaires
constatées par l’encadrement régional et les militants». Plus grave
encore, le texte évoque la mise en place d’une véritable politique
«d’inquisition, insultes, intimidations, atteinte à la morale et à
l’honneur de membres du conseil national et des militants de base».
Selon les contestataires, un «processus de fragilisation du parti est
consciencieusement mené dans l’objectif d’éliminer tous ceux qui ne
cadrent pas avec cette vision réductrice concoctée par un groupe d’amis
qui se soucient uniquement de leurs intérêts loin de toute perspective
généreuse et constructive pour le parti». Ce processus, expliquent les
concernés, a été mis en place «dès la fin de l’élection primaire passée
(…) tous les militants soupconnés d’avoir agi pour un autre candidat que
le vainqueur ont été aussitôt mis en quarantaine (…) c’est ainsi que les
militants et élus d’une grande partie de la wilaya, celle du Sud
particulièrement, ont été traités de traîtres (…)» «Au lieu de tirer les
leçons des échecs aux élections de 2012 puis aux sénatoriales passées,
et privilégier le débat, le bureau régional préfère mettre en
quarantaine les militants et un bon nombre des membres du conseil
national qui ne partagent pas sa vision hégémonique». Les signataires en
appellent au président du RCD car ce mouvement s’est transformé, selon
eux, en «parti qui divise plus qu’il ne rassemble».
R. N.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): R. N.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..