RELIZANE: L'appel des résidants des vieilles bâtisses

Lesoir; le Jeudi 20 Avril 2017
2

Tous les résidants des habitations menaçant ruine
interpellent le premier responsable de la wilaya pour y effectuer une
visite d’inspection, et relever les préoccupations à la pelle des
familles résidantes du vieux bâti et ceux de la commune de Oued Djemaâ
en état de dégradation bien avancé, même les gens en dehors de Relizane
ont remarqué un laisser-aller des responsables de cette wilaya.
Le paysage urbain complètement dégradé, les routes en très mauvais état
et surtout la place de la Solidarité, située en plein centre-ville de
Relizane qui est laissée à l’abandon où les ordures sont entassées et
ce, malgré plusieurs articles insérés à travers les quotidiens
nationaux, mais rien n’a été fait pour entamer ce projet inscrit dans le
budget de la municipalité de Relizane.
Un autre abandon signalé par un membre de la société civile A. C., un
ancien Relizanais, à propos de la fermeture des deux salles de cinéma :
où sont passées les deux piscines publiques que possédait la ville de
Relizane à l’époque ?
Ainsi, un cri de détresse des jeunes est lancé à l’adresse du premier
magistrat de la wilaya qui est interpellé pour une tournée dans les
artères de la ville afin qu’il puisse constater de ses propres yeux sans
être influencé par les autorités de cette wilaya, un centre-ville du
chef-lieu dans la saleté, et pour voir les souffrances des habitants de
la commune de Oued Djemaâ la plus peuplée de la wilaya, plus d’une
vingtaine qui continuent de vivre dans le préfabriqué dont certains avec
de faibles ressources et démunis qui dorment en compagnie des rats, du
jamais-vu. Enfin une wilaya à l’abandon.
A. Rahmane

Categorie(s): régions

Auteur(s): A. Rahmane

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..