SOIT DIT EN PASSANT: Fer forgé, dorures et promesses !

Lesoir; le Dimanche 16 Avril 2017
2

Par Malika Boussouf
malikaboussouf@yahoo.fr
Il est des jours comme ça où tandis que l’Assemblée nationale se
prépare à renouveler ceux qui font sa raison d’être, la capitale prend
des couleurs et s’anime de façon illusoire. Les algériens sont appelés
aux urnes. Ils devront pour leur grande majorité voter pour de futurs
pseudo-représentants dont ils ne savent rien du parcours et encore moins
du programme.
Tout l’intérêt de l’évènement pourrait se résumer au fait que l’on ait
dépensé autant d’argent pour le panache. Des panneaux d’affichage en
dorures et fer forgé comme pour combler un vide et restituer aux
élections un lustre qu’elles auraient perdu. Nous voilà donc de nouveau
confrontés à des échéances électorales qui même si elles se voulaient
sérieuses en laissent sceptique plus d’un. En marge de ce qui ne suscite
pas la moindre émotion chez nous, il y a ces Algériens qui s’avouent
admiratifs de ce qui se passe ailleurs. Fascinés qu’ils sont par la
hargne qu’ils perçoivent chez ces autres candidats, à une élection
présidentielle, certes, mais qui, de l’autre côté de la Méditerranée,
battent ardemment le pavé pour se faire entendre et gagner la confiance
d’un électorat hésitant. Les algériens, convaincus que chez eux les
résultats sont courus d’avance parce que le scénario présent ressemble à
s’y méprendre à celui de consultations antérieures, feront peut-être
connaître leur point de vue ou ne se donneront même pas la peine d’aller
aux urnes. Il faut dire que l’indifférence gagne du terrain parce que le
doute qui les habite, depuis longtemps déjà, a pris de l’ampleur,
aggravé par le dédain affiché par les élus à l’égard de revendications
précédentes.
Une morgue qui raconte, au quotidien, comment l’avis du citoyen lambda
perd de son cachet quand les enjeux changent d’allure. Mais il y a
aussi, face à cette opinion hésitante, un cercle de démagogues rejoint
par une opinion qui va, elle, par contre, au front au nom d’une
solidarité qui ne s’appuie pas toujours sur une connaissance approfondie
des faits. Elle incite du coup à s’interroger plus sur les profils en
question et le futur que nous concoctera la chatoyante et si précieuse
fournée de députés.
M. B.

Categorie(s): chronique du jour

Auteur(s): M. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..