TIPASA: Le lycée Ziyania évoque Ibn Badis

Lesoir; le Jeudi 20 Avril 2017
2

Les élèves du lycée Ziyania de la ville de Cherchell
ont tenu à célébrer la journée «Youm el Ilm», une commémoration
nationale dédiée au savoir, où la mémoire de Cheikh Abdelhamid Ibn Badis
est évoquée avec éclat lors des festivités organisées à l’occasion de
cette journée du savoir.
Les lycéens se sont érigés en conférenciers et se sont penchés sur la
personnalité, la pensée et les activités de cheikh Abdelhamid Ibn Badis.
Ainsi, outre les nombreuses activités culturelles programmées à ce
titre, dans ce lycée et d’autres établissements locaux de la ville, ce
fut le prodigieux Zaouani Abdenour, un élève du lycée de Cherchell qui
ravit la vedette en mettant en évidence la biographie de cheikh
Abdelhamid Ibn Badis où il dira à propos du leader de la renaissance
algérienne, «qu’il est issu d’une vieille famille de la bourgeoisie
citadine, né à Constantine le 4 décembre 1889, où il apprendra le coran
à l’âge de 13 ans et où il rejoindra l’Université de Zeitouna en Tunisie
en 1908». Ainsi, cette journée fut l’occasion pour les élèves du lycée
Ziyania de Cherchell de mettre en relief leurs talents de poètes et
d’érudits, dotés d’une imagination féconde.
L’une des pièces théâtrales, animée par les lycéennes Yousfi Nawal,
Maghari Abir, Khawla Guerdad, Zaouani Abdenour, Aguini Sameh,Yousfi
Sonia et Dahri Amina, a ému l’assistance, car elle mettait en relief,
des scènes portant sur la forme d’injustice et son dénouement heureux.
Un autre poème, toujours dédié à «Youm el Ilm», de Nada Lazhari, a
permis de mettre en évidence, le haut degré de savoir des jeunes lycéens
de Ziyania.
Ce poème a été suivi par des chants patriotiques «chaâb el Djazaïr», «Nahnou
toulabou el Djazaïr» et «Mawtini».
Plusieurs autres poèmes ont été déclamés, à l’instar de «leçons de la
vie» de Ouzaghla Nadjat et de l’omniprésent Zaouani Abdenour.
Mais ce fut sous la houlette du musicien Mohamed Titouamane, professeur
de musique et chef d’orchestre que des chants andalous furent entonnés à
l’instar de «Koum Tara», «Ahsen ma yakoul enni» «Ya qalbi khali el hal».
Mais ce fut l’œuvre de Chaïma Guemoumène qui a retenu l’attention, de
même que les poèmes dédiés à cheikh Abdelhamid Ibn Badis, de Ikhlas
Cheboubi.
L’élève Yousra Djaâfri a, quant à elle, déclamé une poésie dédiée au
cheikh «notre savoir», ainsi que Romaïssa Medjadji qui a évoqué «Youm el
Ilm» dans son poème.
Une pièce théâtrale réalisée en anglais a retenu l’attention de
l’assistance, notamment quand les lycéennes et lycéens, Mahdi Hacène,
Houari Asmahane, Merouan Abdelmoncef, Khadidja Boumaza, Madjda Ouzaghla,
Cherchar Chaïma et Basma Naïma, se sont acharnés à déclamer leurs rôle
avec un accent véritablement «british», face à la grande satisfaction du
directeur du lycée, M. Walid Ledjdal, et la merveilleuse animation de la
jeune lycéenne Sendass Oukouchih.
La clôture de cet événement s’est déroulée en présence des retraités du
lycée.
Houari Larbi

Categorie(s): régions

Auteur(s): Houari Larbi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..