TLEMCEN: «L’optimisme» de la ministre de la solidarité

Lesoir; le Dimanche 10 Septembre 2017
2

La déclaration de la ministre de la solidarité a de
quoi surprendre plus d’un, elle s’est dit «satisfaite de l’opération
distribution de trousseaux aux enfants démunis». 
Selon elle tous, les enfants recensés et issus de milieux défavorisés
ont bénéficié de fournitures scolaires à la rentrée scolaire, ce qui ne
reflète pas toute la réalité, il suffit de voir le nombre de pauvres
dans l’arrière-pays et dont les enfants ne fréquentent plus l’école.
Ceci d’une part, d’autre part peut-on faire un recensement exact des
familles en détresse dans une wilaya qui abrite plus d’un million
d’habitants ?, les 100 000 cartables distribués suffiront-ils aux pères
de famille d’accompagner leurs enfants durant toute l’année scolaire ?
Cependant, la ministre fera un aveu tout de même, concernant le
transport scolaire, elle dira que vu l’état actuel, on ne peut donner
satisfaction à tous les besoins, de même qu’elle a évoqué un déficit
d’encadrement pour les centres spécialisés et ce suite au gel de
recrutement depuis 2015.
Il est difficile de cerner l’objectif de cette visite ministérielle et
pour cause, elle intervient dans une période de précampagne pour les
locales, d’autre part, la ministre affirme que l’handicapé doit évoluer
dans un milieu doté de tous les outils pédagogiques (avec quels moyens
financiers ?).
Toutefois, pas une seule fois au cours de cette visite la ministre n’a
évoqué le drame des 3 500 malades chroniques, sans couverture sociale,
qui ne sont plus pris en charge depuis deux ans et ce suite à la
suppression du fonds de solidarité qui permettait aux DAS la cotisation
auprès de la Cnas.
Si la ministre affiche un certain optimisme, ces malades chroniques sans
revenus vivent un véritable drame… solidarité dites-vous !
M. Zenasni

Categorie(s): régions

Auteur(s): M. Zenasni

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..