12e édition du festival national du théâtre comique de Médéa, Sept troupes en compétition pour la “grappe d’or”

Liberte; le Jeudi 6 Decembre 2018
3

Le coup d’envoi du 12e festival national du théâtre comique a été donné lundi après-midi, à la grande salle de conférences de la faculté de droit de l’université Yahia-Farès de Médéa. À cette occasion étaient présents le représentant du ministre de la Culture Noureddine Bouguendoura, du wali, des membres de l’exécutif, des élus et de nombreux invités. Dans son allocution d’ouverture, le représentant du ministre a valorisé la tenue cette édition du festival qui, dit-il, aide à la création dramaturgique et à la continuité du théâtre, au grand plaisir du public connaisseur et amateur de tout ce qui revêt un caractère esthétique et beau. “Le contenu de cette édition va enrichir encore plus le répertoire dramaturgique grâce aux nombreuses activités programmées et aux différents ateliers de formation prévus par le commissariat.” Ce qu’a souligné Saïd Benzerga, commissaire du festival national du théâtre comique pour qui la thématique retenue pour cette édition vise à mieux faire connaître la santé mentale et physique et psychique des peuples en incluant des doses d’humour pour contrer les discours porteurs de pessimisme et poussant à l’enfermement sur soi. C’est dans la perspective d’inscrire le théâtre comique dans la catégorie du théâtre intégratif, d’autant plus que l’ouverture du festival qui coïncide avec la célébration de la journée internationale des personnes handicapées, que la pièce El-Mouhaqama du TN d’Alger a été mise à l’honneur et jouée en ouverture par des comédiens issus de la catégorie des personnes aux besoins spécifiques.En outre, le commissariat a décidé de dédier cette 12e édition au comédien Hassan Tayeb dit Tayeb Abou Al-Hassan, considéré comme une figure emblématique du théâtre et du cinéma, qui a marqué de son empreinte le champ culturel national par un long parcours dans le domaine de la dramaturgie, notamment par ses nombreuses participations au théâtre radiophonique. Au total, sept pièces vont concourir pour décrocher “La grappe d’or” qui récompensera la meilleure pièce répondant aux critères de “spectacle complet” par un jury composé d’Ahmed Khoudi (président) et par les membres Salah Ougrout, Mohamed Zaoui, Haroun Kilani et Dalila Nouar. À noter que les familles d’Abou Al-Hassan et d’Ahmed Benbouzid (Cheikh Atallah) ont été honorées par le commissariat qui a rendu par la même occasion hommage aux hommes de culture et écrivains, dont Mohamed Zaoui (écrivain), Salah Ougrout (comédien), Abdelhamid Rabia (comédien).       

M. EL BEY

Categorie(s): culture

Auteur(s): EL BEY M.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..